Mardi, 9 février 2010

HUGO ET VINCENT : LE MYSTÈRE COMPLET

Près d'une semaine après la disparition de Vincent Lamoureux, 20 ans, et Hugo Pereira, 22 ans, leurs proches nagent toujours en plein brouillard. Des avis de recherche ont été placardés hier, autour du bar de la rue Saint-Denis où les deux aspirants pompiers ont été aperçus pour la dernière fois, dans la nuit de mercredi dernier.

 

L'angoisse et la consternation se lisaient sur le visage de la vingtaine de personnes rassemblée hier matin devant Le Diable Vert. À court d'explications, à la merci des rumeurs, les proches interrogés s'entendent sur au moins une chose : les deux colocataires ne partiraient jamais sur un coup de tête. Encore moins sans donner signe de vie. « Vincent est un joueur de hockey. Il n'a pas l'habitude de sortir dans les bars, n'a pas eu une adolescence difficile et est sérieux à l'école », décrit Réal Leboeuf, oncle du jeune homme. Les deux amis ont quitté le bar vers 2 h 30 du matin.

Une soirée sans histoire, explique Éric Lefrançois, l'un des propriétaires de l'endroit. « L'autre gérant connaissait Hugo, un habitué. Ils ont pris un shooter ensemble vers 1 h 15. Il n'y a eu aucun problème dans le bar ». Dix minutes après avoir quitté le bar, Hugo Pereira a échangé des messages textes avec une fille qu'il avait rencontrée ce soir-là. Il l'a invitée à prendre un verre chez lui. La jeune femme l'a attendu devant le bar, mais Hugo n'est jamais venu la rejoindre. À 1 h, Vincent aurait écrit à Hugo pour lui demander où il se trouvait. Les deux téléphones cellulaires seraient aujourd'hui éteints.

Vincent étudie pour être pompier au cégep Montmorency. Originaire de Saint-Hyacinthe, il aurait une copine depuis quelques années. Célibataire, Hugo est inscrit à l'UQAM. Il travaille comme préposé aux bénéficiaires à l'hôpital Louis-H.-LaFontaine et vient d'être embauché comme col bleu à la Ville de Montréal, dans l'espoir de devenir pompier. Les deux jeunes et un autre colocataire partagent depuis deux ans une maison appartenant à Hugo Pereira, à Laval. « Son réseau d'amis est solide; on est vraiment dans le brouillard », admet Réal Leboeuf. « La mère de Vincent ne mange pas depuis trois jours », précise-t-il.

Pour Huguette et Monique Leboeuf, deux tantes de Vincent, les disparus ont peut-être été victimes d'un vol de voiture qui a mal tourné. Selon elles, ils sont assurément dans l'incapacité de communiquer. « Vincent devait aller porter son CV pour offrir ses services comme pompier à Longueuil, souligne Monique Leboeuf. Je l'ai vu quelques jours avant sa disparition ». « Quand on sortait, il était toujours le plus raisonnable », raconte un ami de Vincent, Jean-David Rivard, 20 ans. Il a examiné l'endroit où était garée la voiture des disparus. « On a regardé s'il y a des traces de lutte, un portefeuille... ».

Le meilleur ami d'Hugo Pereira, Simon Laborde, devait s'envoler avec lui pour la Floride dans deux semaines. « Je le connais depuis que j'ai 5 ans; disparaître ainsi ne lui ressemble pas. En plus, il appelle sa mère tous les jours depuis la mort de son père, il y a quatre ans ». Hugo l'a même appelé vers 23 h, le soir de sa disparition. « Il me disait de venir le rejoindre au bar, il avait l'air sur le party », soupire-t-il. Sans évoquer le pire, le beau-père d'Hugo croit également que les jeunes hommes se trouvent à un endroit d'où ils ne peuvent communiquer.

Vincent Lamoureux mesure 1,72 m, pèse environ 73 kg, a les cheveux bruns et les yeux bleus. Au moment de sa disparition, il portait un jean bleu, un chandail vert et gris à col en V et un manteau noir. Hugo Pereira mesure 1,75 m, pèse environ 82 kg, a les cheveux et les yeux bruns. Il portait un jean bleu, une veste blanche avec fermeture éclair et un manteau noir. Le véhicule est une Acura TL 2007 noire immatriculée 861 ZBD.

Toute information peut être communiquée à la ligne Info-Crime au 514 393-1133 ou à l'enquêteur au dossier, au 514 280-3367.

DAVID FORTIN : UN AN PLUS TARD

À la veille du premier anniversaire de la disparition de David Fortin, adolescent de 14 ans d'Alma, l'organisme Enfant-Retour et la Sûreté du Québec invitent la population à communiquer toute information pertinente à la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264 ou à Enfant-Retour Québec au 1 888 692-4673.

Source : Hugo Meunier

Cet article est classé sous :Disparition Plateau-Mont-Royal
Now here i get more things for the work Because tank trouble game free its so good for me and here its so perfect for us.

vedant - 2 août 2019


- 22 février 2020
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok