Jeudi, 18 novembre 2010

PERTES DE 10 M$ EN FRAUDE À LA STM

La STM a beau vouloir améliorer ses systèmes de surveillance, d’inspecteurs sur les trains de banlieue, reste que les pertes annuelles s’élèvent à 10 M$ parce que plusieurs usagers ne paient tout simplement pas leur droit de passage.

 

La dernière fois que j’ai pris le métro à la station Côte-Vertu, j’ai vu un ado franchir le tourniquet comme si de rien n’était. Un peu d’acrobatie en sautant par-dessus et le tour était joué. Pendant ce temps, le préposé de la STM dans la cabine l’a vu faire, sans intervenir. La même chose se produit dans les trains de banlieue. Il n’y a pas assez d’inspecteurs dans les trains pour arrêter les délinquants. À maintes reprises, j’ai emprunté la liaison Montréal-Deux-Montagnes et j’aurais pu sans difficultés ne pas payer mon passage.

C’est très frustrant pour les gens honnêtes qui se font un devoir d’acquitter le coût du billet déjà dispendieux et d’observer des gens qui débarquent à la première occasion lorsqu’ils notent la présence d’inspecteurs à bord du train. La STM devrait aménager un système quelconque sur les quais, afin d’obliger les passagers à prouver qu’ils ont payé. Cela, j’en suis sûr, réduirait le nombre de cas frauduleux. Il faut que la STM revoit sa politique, car elle déficiente.

Une porte-parole de la STM m’a indiqué que la fraude s’élevait à 20 M$ par année avant l’implantation complète du nouveau système de vente et perception qui s’appuie sur la base du contrôle à posteriori. « Depuis son implantation complète (fin 2009), nous constatons que l’on en récupère environ la moitié (nous constatons en effet que nos revenus-clients ont augmenté de cette proportion). Ceci démontre que nous sommes sur la bonne voie, d’où l’importance du rôle des inspecteurs. Nous poursuivons donc nos efforts en ce sens ».

Bien que la STM veuille démontrer sa bonne foi, je ne suis pas du tout convaincu. Aux heures d’affluence, il est très facile de frauder. La STM doit être plus drastique dans son approche, en embauchant des inspecteurs supplémentaires pour une présence continue à bord des trains et en érigeant des tourniquets avant l’embarquement. Je suis certain que les pertes diminueraient de façon draconienne et que la STM réduirait une bonne partie de son déficit. 

STM

LA STM CONTRÔLE

 

Cet article est classé sous :STM Fraude Surveillance Bernard Gauthier
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok