Jeudi, 9 octobre 2014

POSTES CANADA, IMMONDE ET STUPIDE

Fin de la livraison postale à domicile, Le maire de Montréal qualifie Postes Canada d’immonde et stupide.

 
Un allié inattendu et de taille pour ceux qui craignent la disparition du service postal à domicile, c’est le maire de Montréal Denis Coderre. Il va tout faire pour que ne soit pas mise en œuvre cette odieuse machination. On se souviendra que toute cette affaire a démarré quand Postes Canada a fait connaître, en décembre 2013, son rapport intitulé « Plan d’action en cinq points – Prête à affronter l’avenir ». Ça n’a pas été long que le syndicat des postiers, des citoyens, des gens d’affaires et des maires sont montés aux barricades.

Et tout particulièrement le maire de Montréal, qui en fait une affaire personnelle. Je l’ai rencontré à ce sujet lors des funérailles de Gilles Latulippe. Il m’a détaillé sa rencontre avec le président de Postes Canada. « Je suis allé le rencontrer. Il m’a entendu. Je lui ai dit que ça n’avait aucun sens d’abolir le service à domicile. Mais ça n’a été que du blabla de sa part. Il m’a dit qu’il aura encore des rencontres. Mais pendant ce temps, le temps passe et il ne se fait rien ».

LA POSTE C’EST UN DROIT


« On est entrain de « scrapper » le rôle que Postes Canada avait. Postes Canada est un service essentiel. C’est un impact de 6000 à 8000 emplois. Qu’ils le disent donc, qu’ils veulent privatiser le service », lance-t-il en colère. D’emblée il soutient que la livraison du courriel de porte à porte dans les villes n’est pas un caprice, mais un droit fondamental « Les gens à mobilité réduite et les personnes âgées ont besoin de ce service ». En bon libéral il lance une pique à l’endroit du gouvernement Harper. « Il me semble que le gouvernement canadien devrait faire preuve de beaucoup plus de sensibilité ». Et il ne peut pas imaginer un seul instant voir nos rues peuplées de ces boîtes communautaires qui vont défigurer sa ville.

« Les maudites boîtes, où c’est qu’ils vont les mettre? J’arrête là parce que je vais me mettre à sacrer. Mais honnêtement ça n’a pas de maudit bon sens ». Mais ce qui l’a mis aussi en rogne, c’est cette histoire qui veuille que Postes Canada exige des explications médicales détaillées pour ceux et celles qui voudraient continuer de recevoir leur courrier à domicile. pour cause de manque de mobilité. « Ils n’ont rien compris. Je trouve ça immonde et même stupide de demander des billets de médecin, ajoutant avec l’aplomb qui est sa marque de commerce, que les dirigeants de la société d’État s’enlèvent les doigts dans le nez ».

UNE FRONDE DES MUNICIPALITÉS


Le maire Coderre ne sera pas seul dans la bataille. Il a reçu aussitôt l’appui du maire de Westmount, William F. Trent, qui est également président de l’Association des maires de banlieue. Ils proposent que dans l’immédiat Postes Canada mette fin à son sinistre projet, le temps de trouver des pistes nouvelles de rentabilité, dont l’une d’elles serait la réduction des fréquences de livraison. Mais mon petit doigt me dit qu’il va mettre tout son poids de maire dans la balance pour faire interdire par voie de décret l’installation de ces boîtes infâmes sur le territoire de Montréal, si jamais Postes Canada s’entête.
Cet article est classé sous :Denis Coderre Maire Montréal
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok