Jeudi, 16 décembre 2010

HONTE AUX BANQUES !

Elles n’ont aucune morale. Les banques sont vicieuses. Par définition, une banque prête de l’argent et doit réaliser un profit à la fin de son année financière.

 

Chaque trimestre, les actionnaires attendent impatiemment les résultats. S’ils sont moins élevés que prévus, l’institution financière est alors sévèrement punie en voyant son titre baisser selon l’humeur des investisseurs. Mais jusqu'où ira cette folie? Cette folie est en train de ruiner un peu tout le monde. Seulement en 2010, les banques canadiennes ont réalisé 20 G$ en profits! Et comme ce n’était pas assez, les taux sur les cartes de crédit, qui se situent aux alentours de 19 %, demeurent inchangés malgré la baisse du taux directeur à 1 %.

Malgré l’intervention du ministre des Finances, Jim Flaherty, auprès des dirigeants, rien n’a changé. On lui a fait comprendre poliment qu’il valait mieux qu’il ne touche pas à cette politique. Aujourd’hui, dans une dépêche de la Presse Canadienne, on indique que le Bureau de la concurrence du Canada demande au tribunal d’abolir les règles contraignantes que les émetteurs de cartes de crédit Visa et Mastercard imposent aux commerçants et qui font grimper les prix pour les consommateurs. Habituellement, il en coûte aux commerçants de 1,5 % à 3 % de la somme des achats réalisés au moyen de la carte du consommateur.

C’est le double par rapport à l’Europe et l’Australie. Selon les autorités fédérales, les Canadiens paient 5 G$ par année en frais cachés pour l’utilisation des cartes de crédit. La demande du Bureau de la concurrence du Canada ne devrait pas donner de grands résultats. Peu importe la décision du tribunal. Le système financier est là pour rester. Il est puissant et sans lui les sociétés seraient appelées à tomber. Pourquoi croyez-vous que les gouvernements interviennent en toute hâte lorsque des banques éprouvent des difficultés? Les conséquences seraient majeures pour chacun d’entre nous.

Mais au fond, qui se cache derrière les banques? Certes, il y a les milliardaires de ce monde, mais aussi vous et moi. Si notre surconsommation diminuait, les profits des grandes banques baisseraient. Avec des taux d’intérêt aussi peu élevés sur les hypothèques, les marges et les prêts personnels, le consommateur est alors tenté d’acheter et d’acheter. Mais attention, ces mêmes banques qui viennent de réaliser une année record vous attendent dans le détour. Elles n’hésiteront pas à rappeler leurs prêts si vous êtes pris en défaut de paiement!

En attendant, ces banques ont le culot de demander à leurs clients de contribuer à des paniers de Noël à l’entrée de leur établissement. Comme si elles n’avaient pas les moyens de le faire sans notre aide! Et dans quelques jours, si ce n’est déjà fait, vous recevrez leurs meilleurs vœux du Temps des Fêtes en vous laissant croire que vous êtes un client exemplaire et que vous êtes important à leurs yeux. Quel comportement hypocrite!

LA MISSION D'UNE BANQUE: PRÊTER À CEUX QUI N'ONT PAS BESOIN D'ARGENT


Donc vrai et rien n'a changé depuis 2010.
Carte de paiement

Marko - 7 octobre 2017
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok