Lundi, 24 juin 2013

55 ICÔNES POUR PARLER DE DÉTRESSE...

la reussite

« Ce qui m’intéresse chez un individu c’est sa structure psychique ou, si on veut, comment il compose ou décompose le sens qu’il donne à la réalité », nous dit Michel Delage, propriétaire d’Icône internationale et concepteur du jeu 55 icônes.

 

Les employés en détresse, en invalidité ainsi que les équipes à bout de souffle sont en augmentation constante dans les entreprises québécoises. Les coûts engendrés par les problèmes de santé en milieu de travail, la santé psychologique figurant en tête de liste, représentent chaque année des milliers de dollars. En plus des conséquences sur l’individu, les problèmes de santé mentale entraînent un taux élevé d’absentéisme, une baisse de productivité et une rotation importante du personnel.

Le stress, les relations de travail conflictuelles, le manque de reconnaissance, la surcharge de travail et les exigences professionnelles hors normes conjuguées à celles de la vie familiale et à d’autres impératifs sociaux sont les principales causes des problèmes de santé mentale en milieu de travail. Préoccupé par la détresse psychologique des travailleurs et fasciné par le langage imagé, Michel Delage, un spécialiste en développement d’objets d’apprentissage mnémotechniques,  a mis au point le jeu 55 icônes pour aider les entreprises et les individus à mieux identifier les sources d’ambigüité personnelle.

 

Il est souvent extrêmement difficile pour une personne de communiquer ouvertement sa détresse, un besoin plus grand de reconnaissance ou un sentiment d’isolement. Inspiré du fameux color test de Max Lüscher en psychologie de la personnalité et le fruit de plusieurs années de recherche, 55 icônes permet de créer un espace virtuel de rencontres stimulant l’imaginaire des participants à travers des exercices de projection et à l’aide d’images abstraites ou de représentations symboliques telles que les couleurs. Réalisé en groupe, le jeu facilite donc les échanges et stimule la communication.

« Les exercices projectifs facilitent le partage d’expériences personnelles et servent d’ancrage visuel », souligne Michel Delage. Toujours selon le concepteur du jeu, les images projectives permettent de réduire à sa plus simple expression la complexité d’une source d’ambigüité dont il est difficile de connaître l’origine ou d’en imager le développement. Le jeu 55 icônes est à la fois un jeu et un outil pédagogique extrêmement polyvalent destiné à des conseillers en ressources humaines, des intervenants psychosociaux, des coachs d’affaires ou à toute personne souhaitant apprendre à mieux se connaître.

Utilisé en milieu de travail, scolaire ou carcéral, ou encore comme support pour les intervenants psychosociaux, le jeu 55 icônes peut aider à consolider des équipes, à déceler des tensions entre des individus, à détecter l’existence de détresse psychologique, à améliorer les aptitudes communicationnelles, à vivre un changement organisationnel, à parler d’un événement traumatisant, à augmenter les compétences relationnelles, etc. Quels que soient les objectifs, cet outil a autant d’utilisations possibles qu’il existe de situations professionnelles ou personnelles.

 

Les professionnels et les individus préoccupés par la santé psychologique et désirant en apprendre davantage sur le jeu 55 icônes sont invités à participer à une soirée d’initiation le 26 ou le 27 juin prochain au 5965, avenue du Parc, Montréal. L’inscription au coût de 20 $ est obligatoire. Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur le site Internet de 55 icônes au

55icones.com

Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok