Lundi, 17 juin 2013

COMMUNICATIONS INSTANTANÉES

la reussite

L’évolution technologique n’a pas changé le besoin de communiquer de l’homme, elle a changé la façon dont il le fait. L’instantanéité des communications a transformé notre rapport aux autres et notre façon de réagir aux événements.

 

Dans les deux dernières décennies, l’évolution des moyens de communication a complètement modifié notre façon de transmettre de l’information, de la traiter et de la recevoir. Les appareils portables (ordinateurs, téléphones intelligents et tablettes électroniques) nous permettent de transmettre et de recevoir de l’information en temps réel. Peu importe où l’on se trouve sur la planète, un simple accès à Internet ou à un réseau cellulaire permet de lire courriels et messageries instantanées ou de partager du contenu sur des réseaux sociaux. La communication est partout, en tout temps.

Est-ce que cette omniprésence informationnelle a modifié notre rapport aux autres? Les nouveaux supports de communication diabolisent-ils la communication entre individus ou la facilitent-ils? Internet a comblé le phantasme de visionnaires d’être joints partout et à tout moment.  C’est le premier grand changement dans le rapport aux autres. Internet a transformé la notion d’espace et de temps. Internet a révolutionné le monde du travail en augmentant de façon exponentielle la vitesse de traitement de l’information de la même manière que le travail à la chaîne a permis d’augmenter considérablement la productivité à partir du début du XXe siècle.

Pour faire croître le rendement, il faut que le travailleur arrive à maintenir sa cadence de travail en éliminant les gestes inutiles qui le ralentissent. L’impact communicationnel des médias sociaux, du courrier électronique, des blogues ou des journaux en ligne est énorme. Mais même si les entreprises gagnent un temps précieux et accroissent leur rendement en communiquant plus rapidement, plus massivement et avec plus de gens, la quantité d’information à traiter par chaque travailleur et la vitesse avec laquelle l’information circule a des conséquences sur la qualité de la communication et sur le bien-être des communicants.

En messages électroniques seulement,  la quantité d’information à transmettre et à recevoir est souvent plus imposante que ce qu’une personne est capable de traiter dans les délais généralement attendus. Pour arriver à offrir un rendement acceptable, cette personne sera contrainte de trouver des stratégies pour réduire le temps de traitement des dizaines, voire des centaines de courriels qu’elle reçoit chaque jour.

Ces stratégies ne sont pas sans conséquence sur le niveau de stress que vivent les travailleurs. La pression ne vient pas nécessairement de la hiérarchie; elle vient des collègues et des collaborateurs qui poussent eux aussi de l’information. Dans une bonne proportion, l’information est communiquée adéquatement, mais souvent, elle n’est traitée que partiellement, dans un délai jugé déraisonnable ou dans le pire des cas, elle n’est pas traitée du tout. Dans ce cas, c’est toute la chaîne d’information qui s’en trouve affectée.

En d’autres mots, même si la messagerie électronique a révolutionné le relais d’information, plus l’information voyage vite, plus notre niveau de tolérance face à l’attente est bas. Il en va de même pour la messagerie instantanée de nos téléphones intelligents. Loin d’être complètement diaboliques, pour les entreprises, ces nouvelles plateformes constituent des canaux de communication d’une rare puissance. Le problème se situe davantage dans le rapport que certains utilisateurs entretiennent avec ces appareils. Pour bon nombre de travailleurs, ces supports de communication ne font pas que les aider à augmenter leur performance, ils les enchaînent à leur travail.

Impossible de dire à son patron qu’on n’a pas reçu son message, il est atterrit sur le portable, la tablette et le téléphone intelligent en même temps. Difficile de résister à la tentation de répondre dans l’immédiat quand le message nous clignote sous le nez en quasi-permanence. L’instantanéité donne l’illusion de réduire l’anxiété et le stress dû à l'abondance d'information à traiter, alors qu’en réalité, si on n’y prend pas garde, elle ne fait que nous entraîner dans une spirale sans fin. Ces nouveaux moyens de communication nous permettent d’échanger, oui, encore faut-il le faire de façon contrôlée.

Cet article est classé sous :Ginette Labarre Entreprise Stress Communications
sambad lottery result today 4pm
sambad lottery result

ahmad zia - 12 novembre 2019
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok