Mardi, 13 mars 2012

FERALUX: SAVOIR-FAIRE STANDARD & DESIGN

la reussite
Les fameux lampadaires de 100 pieds faits sur mesure pour le Quartier des Spectacles

Formée en 1988 par des Québécois, Feralux a été rachetée en 1992 par la firme américaine Valmont.

 
L'usine de Sainte-Julie spécialisée dans la fabrication de structures d'acier et d'aluminium liées à l'éclairage et à la signalisation routière est un véritable chef de file en la matière et livre ses produits à la grandeur de l’Amérique du nord. Dirigée par Alain Berthier depuis l’automne 2008, Feralux ne dort pas sur ses lauriers  et continue de s’améliorer afin de conserver sa position sur ses marchés traditionnels et de développer de nouveaux produits et marchés. Lampadaires, tours d'éclairage, structures pour la signalisation...

Au plus fort de l'année, une centaine de vaillants travailleurs, employés de bureaux, journaliers, magasiniers, ingénieurs, techniciens, dessinateurs, opérateurs de machinerie et soudeurs unissent leur expertise pour produire autant une gamme de produits standards que du sur-mesure. La force de Feralux est certainement l'expertise de conception et de fabrication, mentionne Alain Berthier. «Une très grande expertise au niveau technique et industrielle », ajoute celui que l'on qualifie de «très humain», notamment en faisant de la santé et la sécurité au travail la préoccupation première de l’organisation.

L'entreprise, certifiée ISO 9000, met des efforts importants à pousser encore plus loin les processus qui assurent la qualité des produits livrés à ses clients. Or, bien que la compagnie originalement québécoise soit passée aux mains d'investisseurs américains, Alain Berthier est également fier de diriger une usine dont la transformation se fait pratiquement à 100% au Québec, à même l'usine. «Ça devient de plus en plus rare, en 2012», indique le directeur général. Quant aux pièces et services utilisés, nous essayons autant que possible d'acheter de fournisseurs locaux.

Parlant de matériaux, l'administration de Feralux a mis en place plusieurs programmes et équipements pour récupérer et recycler le maximum de déchets provenant de la fabrication de produits. Soucieux de l'empreinte écologique que pourrait laisser son entreprise par le biais de ses activités, Alain Berthier chiffre à 80% le montant approximatif des matériaux qui sont recyclés après usage.

QUELQUES RÉALISATIONS

Feralux fabrique entre autres une gamme de produits standardisés en éclairage et signalisation pour des clients au Québec, au Canada et aux États-Unis. Les utilisateurs sont des départements de transport comme le ministère des Transports du Québec, des municipalités et clients commerciaux tels que Costco. Mais quand il passe en revue les nombreuses réalisations de son équipe, Alain Berthier est surtout fier d'être à la tête d'une usine parmi les plus reconnues dans son milieu à réaliser des projets techniquement difficiles, particulièrement pour faire du sur-mesure. «Nous avons fabriqué les lampadaires de la promenade Samuel-De-Champlain, à Québec, ceux entourant le Palais des congrès de Montréal et ceux installés autour du Parlement, à Ottawa.


À l’extérieur du Palais des Congrès de Montréal

Mais, surtout, nous avons réalisé plusieurs projets pour le Quartier des Spectacles, à Montréal.» Notamment les grandes structures blanches d'éclairage inclinées d’une hauteur de 100 pieds qui donnent sur la Place des Festivals. Ils ont été conçus et réalisés en étroite collaboration avec la firme d'architectes Daoust Lestage. Un ouvrage dont il n'est pas peu fier. Sinon, Feralux investit constamment dans l'amélioration de ses processus, dans sa machinerie et ses outils de travail. Du côté administratif, on vient de réorganiser complètement l'entreprise: plutôt que de travailler avec des départements traditionnels, la direction a formé deux entités à l'intérieur de l'usine qui gèrent désormais leurs propres activités.

«Comme deux petites entreprises internes avec leurs propres ressources en service client, dessin, production et achats. Ceci permet de grandement faciliter la communication et d’accélérer les décisions.» À tous les deux mois, le directeur général rencontre tous les groupes d'employés pour partager la situation de l’entreprise, les avancements réalisés, pour prendre le pouls et pour répondre à n’importe quelle question. Rien n’est tabou. Le but est aussi de consolider l'esprit d'équipe et le sentiment d'appartenance au sein de l'entreprise. «Ma porte est toujours ouverte pour recevoir quiconque», termine-t-il en parlant de sa politique.  

LAMPADAIRES FERALUX

2250, rue Bombardier
Sainte-Julie (Québec) J3E 2L6
Tél. : 450 649-4114

Source : LaMetropole.com
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok