Mercredi, 9 octobre 2013

L’IMPORTANCE DE LA COULEUR ET DU CONTRASTE

la reussite

On vous a déjà dit que le rouge était un excitant et que le bleu était plutôt calmant?

 
Si les goûts de chacun se discutent, reste que certaines couleurs ne se marient pas à merveille… et parfois, ce n’est qu’une question de contraste! Dans la vie de tous les jours, l’être humain distingue les couleurs et les objets à l’aide du contraste. Mais sur le web, c’est également ce qui sert à guider l’attention de l’internaute. Dans vos outils de communication web, l’agencement des couleurs doit être étudié pour que l’œil soit naturellement dirigé vers un bouton, une page ou un onglet particulier.
ATTENTION AUX MÉLANGES DE COULEUR
L’être humain est habitué à des couleurs foncées sur vives, ou le contraire. Mais quand vient le temps d’ajouter une touche colorée, on met plus de couleurs que pas assez! C’est là qu’il faut se méfier des agencements de couleurs. Si vous avez l’impression que votre œil doit s’habituer aux couleurs choisies, ce n’est pas bon signe. Dans ce cas-ci, une image vaut mille mots :

Mais attention! Même si le contraste noir sur blanc ou blanc sur noir est largement utilisé en design, il est préférable de privilégier une légère variante (gris très foncé par exemple) pour faciliter la lecture. En voici la preuve :
TENEZ COMPTE DES CONTRASTES DIFFICILES
Avez-vous déjà pensé au fait que certains internautes n’ont pas les mêmes paramètres d’ajustement sur leur écran? Cela peut rendre la lecture difficile si les couleurs se ressemblent. Aussi, fait oublié par certains : parmi la marée d’internautes, il y en a qui souffrent de daltonisme! Pour vérifier ce dont votre site web a l’air pour ces internautes, utilisez cet outil.
ÉVALUEZ L’EFFICACITÉ DE VOTRE DESIGN
De plus en plus, on arrive à calculer l’impact des couleurs, du contraste et même de la densité des mots sur l’œil de l’internaute. Cela nous permet de revoir nos méthodologies, qu’il soit question de design web ou de rédaction. Vous avez déjà vu une image de ce type? Expliqué brièvement, le rouge montre les endroits où l’œil de l’internaute a passé le plus de temps, suivi du jaune et ensuite du bleu. Ces informations peuvent vous permettre de positionner stratégiquement votre contraste de couleur pour amener vos visiteurs au call-to-action.

Ce texte a originalement été publié dans l’infolettre de l’agence de communication Bang Marketing

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Vous pouvez la joindre via LinkedIn.

Cet article est classé sous :Stéphanie Kennan Marketing
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok