Dimanche, 19 décembre 2010

ADULTES, S'ABSTENIR!

Pas facile pour un adulte de ne pas s’endormir pendant la représentation de Yogi l’ours, revu et corrigé pour le XXIe siècle, c’est-à-dire en 3D et avec les voix de Justin Timberlake et Dan Aykroyd. Yogi l’ours est un film mêlant animation et live action (vrais acteurs dans un vrai décor) à ranger aux côtés des Marmaduke et autres longs-métrages du genre.

 
De plus, il ne s’adresse qu’aux enfants de 11 ans et moins en raison de la platitude extrême du scénario. Même si le tout est mené rondement – 1 h 23 au total –, l’adulte finit rapidement par s’ennuyer, car absolument rien n’a été pensé pour lui. Le ranger Smith (Tom Cavanagh), responsable du parc de Jellystone, doit absolument trouver un moyen de sauver cette réserve faunique. Car, à la veille du 100e anniversaire de cet endroit où la nature est reine, le maire de la bourgade (Andrew Daly) s’apprête à en vendre les droits d’exploitation forestière.

Parallèlement, Rachel, une jeune cinéaste (Anna Faris), arrive à Jellystone pour tourner un documentaire sur les ours bruns. Et qui de mieux que Yogi (voix de Dan Ackroyd dans la version originale) et le petit Boo Boo (voix de Justin Timberlake) pour en être les vedettes principales ? Mais le ranger Smith pourra-t-il sauver le parc avec l’aide de Rachel, sans que Yogi ne vienne mettre leurs actions en péril ?

PAS DE SUSPENSE

Évidemment, aucun suspense dans cette histoire destinée aux enfants. Tout se termine bien, les gentils triomphent et les méchants se font ridiculiser. On note quand même l’utilisation judicieuse du 3D qui permet des scènes rigolotes – envoi de feux d’artifice et d’eau directement dans les yeux des spectateurs – qui tirent des cris de ravissement aux bambins dans la salle. Les parents qui n’ont pas le choix d’accompagner leur progéniture profiteront de cette séance pour s’offrir une sieste, car même avec la meilleure volonté du monde, Yogi l’ours n’est pas un divertissement à conseiller pour les plus de 11 ans !

Source: QMI

YOGI L'OURS 3D

Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok