Jeudi, 3 juin 2010

LA RENAISSANCE D'ANDRÉ MATHIEU

Quelle vie que celle d’André Mathieu! Une existence remplie d’accomplissements dans sa jeunesse et plus tard ponctuée d’une grande détresse. Surnommé le « Mozart canadien » et décrit comme un enfant prodige, un génie, il est tombé dans l’oubli plusieurs années avant sa mort, à 39 ans.

 

André Mathieu était un pianiste et un compositeur de renommée mondiale. Il a écrit ses premières compositions à l’âge de 4 ans et a donné son premier concert public à Montréal à 5 ans. Dans les années 30, il enthousiasme la critique parisienne et celle de New York, puis la guerre le confine à revenir en Amérique. De retour à Paris en 1946, son entourage d’avant s’est dispersé et il a de la difficulté avec ses professeurs. Il revient à Montréal, mais la ville et le compositeur ont changé. André n’est plus le jeune « trophée » que l’on exhibe et il lui est difficile de trouver sa place au Québec.

Dans les années qui suivent, la carrière d’André Mathieu décline et il tombera dans l’oubli, laissant derrière lui une œuvre vaste et riche en émotions. Alain Lefèvre, virtuose et infatigable défenseur de l’œuvre d’André Mathieu, est le premier à avoir contribué à sa renaissance. Il a récemment été récompensé par l’Assemblée Nationale et félicité pour sa prestation du concerto d’André Mathieu à l’Exposition universelle de Shanghai. C’est maintenant Luc Dionne, avec le film L’enfant prodige, qui le fait revivre au grand écran.

ENTRETIEN AVEC LUC DIONNE

Luc Dionne a lui-même une formation en musique. Il a adapté au cinéma Monica La Mitraille et écrit et réalisé Aurore. Il a scénarisé des séries télévisées telles qu’Omertà, Bunker le Cirque et Le Dernier Chapitre. Entouré de la productrice Denise Robert, d’Alain Lefèvre (direction musicale, compositeur et interprète) et d’une distribution impressionnante (Patrick Drolet, Guillaume LeBon, Marc Labrèche, Macha Grenon, Catherine Trudeau et Karine Vanasse), il nous offre L’enfant prodige, un film dont le personnage central est la musique.

Le réalisateur avoue avoir toujours eu l’intention de faire un film sur la musique. C’est un jour, alors qu’il a entendu Alain Lefèvre parler d’André Mathieu, qu’il l’a contacté. « On a parlé ensemble de la vie du compositeur, j’ai écouté ses pièces musicales et à partir de là, on a décidé d’aller plus loin », affirme-t-il.

Lorsqu’on lui demande sa vision de l’homme, il répond : « Quelqu’un qui, quand il est jeune, se fait traiter en adulte et quand il est adulte, se fait traiter en enfant, c’est là son grand drame. André Mathieu a eu une vie ponctué de « si » : s’il n’y avait pas eu la guerre, s’il avait eu des parents différents... » Sa mère est en effet démontrée dans le film comme une femme hyper contrôlante et protectrice. « Elle était pire dans la vraie vie, affirme Luc Dionne. Une mère très possessive et jalouse de tous ceux qui s’approchaient de son fils. Il faut dire qu’il y avait tellement de gens qui lui tournaient autour…  À l’époque, dans les années 30, le salaire moyen d’une famille au Québec était de 1500 $ par année. André rapportait 1000 $ par concert. C’était beaucoup d’argent ». Luc Dionne reprend, au début de son film, une citation de Jean Cocteau qui fait réfléchir : « Un enfant prodige est un enfant dont les parents ont beaucoup d’imagination ».

Luc Dionne explique la descente aux enfers qu’a connue André Mathieu comme un revirement suite au succès qu’il a connu si jeune et qui a disparu par la suite. « C’est difficile d’être adulé quand on est un enfant et qu’on vieillit par la suite. Par la force des choses, on attire moins le public, car on ne porte plus nos petites culottes longues et nos bretelles. La perte de la popularité ou l’indifférence, c’est malheureusement le lot de bien des artistes. André Mathieu n’est pas différent de Mozart et de tous ces compositeurs de musique classique qui, de leur vivant, on rarement été appréciés. Outre Mahler et Wagner, la plupart ont été critiqués et mal perçus. Quand on découvre leur musique, plusieurs années plus tard, c’est complètement autre chose. André Mathieu n’est pas différent des autres dans ce sens là », conclut Luc Dionne.

L’enfant prodige, un film à voir et à l’affiche depuis le 28 mai 2010.

L'Enfant prodige - Bande-annonce
L'enfant prodige - Tapis Rouge
André Mathieu - Concerto #4, 1er mouvement
André Mathieu - Symphonie Romantique
Wendys is one of the popular restaurants in the world. Wendys restaurant management is conducting an online customer satisfaction survey on this talktowendys.onl website. You can give your valuable feedback about wendys restaurant on this website and win the sandwich for free.

West - 21 septembre 2019
Come Visit Wendy's restaurant and take part in a survey by registering in the link https://talktowendysurvey.com/ and win exciting cash offers and food coupons from wendy,s restaurant.


Talktowendy - 30 novembre 2019

Excellent article. Very interesting to read. I really love to read such a nice article. Thanks! keep rocking talktowendys

talktowendys - 21 avril 2020
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok