Lundi, 14 juin 2010

PELLETIER SIGNE UNE ROMANCE QUI PIQUE

Photo Patrice Laroche

Maître de l’humour féroce et de la parodie quand il endosse les couleurs de RBO, Yves Pelletier donne dans la comédie romantique lorsqu’il passe derrière la caméra, lui qui signe un deuxième long-métrage du genre avec « Le Baiser du barbu ».

 
Même s’il ne renie pas l’étiquette de comédie romantique ou sentimentale, le cinéaste et humoriste assure qu’il n’y a rien de prémédité dans le fait qu’il emprunte ce sentier fort prisé d’une large clientèle de cinéphiles. « J’ai bâti ce film comme un suspense. Je ne pars pas en disant que je vais écrire une comédie romantique, mais ça m’amène là, que je le veuille ou pas, parce que je parle d’intimité, d’engagement amoureux », dit Pelletier, qui cherche d’abord et avant tout à « raconter la meilleure histoire possible ».

NÉ D’UNE FRUSTRATION

Le Baiser du barbu, c’est l’histoire d’un couple. Benoît (David) cherche à percer comme acteur en jouant dans une pièce de théâtre tout en conservant un emploi de barman. Sa blonde, Vicky (Isabelle Blais), se destinait à la dramaturgie, mais a opté pour la sécurité d’un emploi à temps plein de bibliothécaire, mettant son rêve au rancart. Tout se bouscule lorsque, sur les conseils de son frère et agent (Ricardo Trogi), Benoît se laisse pousser la barbe pour donner de la crédibilité à son personnage. Le succès est immédiat. Mais Vicky ne peut tolérer cette barbe qui lui cause une allergie. Benoît aura donc à choisir entre sa barbe et sa blonde, avec toutes les conséquences que cela implique.

« L’idée de la barbe, raconte Yves Pelletier, vient d’une situation personnelle que j’ai vécue. Quand j’ai tourné dans Camping sauvage, je me suis fait pousser la barbe pour jouer un motard. J’avais détesté ça. J’ai canalisé ma frustration et ma contrariété en écrivant cette histoire. Ma blonde réagissait plus ou moins bien au fait que j’avais une barbe. C’était propice de voir des situations comiques ressortir de ça. Je me suis imaginé que le gars avait besoin de la barbe pour avoir du succès et qu’il devait donc choisir entre l’amour et sa carrière. C’était un prétexte pour parler de l’engagement, de la vie de couple, comment on concilie nos ambitions personnelles en partageant la vie de quelqu’un », ajoute Pelletier.

AUX AMATEURS DE FILMS LÉGERS

Ce dernier admet trouver amusant que des gens qui n’apprécient pas son humour dans RBO le félicitent pour son travail de cinéaste. Réaliste, il sait néanmoins qu’il ne ralliera pas tout le monde à sa cause. « C’est le genre de film qui ne plaira pas à tous les publics, mais j’espère que les gens qui ont à aimer ce film vont venir le voir », confie-t-il, faisant ainsi écho au souhait similaire de sa productrice, Nicole Robert. « Lancer un film en été, c’est risqué, parce qu’il y a beaucoup de compétition, mais en même temps, les gens vont davantage au cinéma à cette période de l’année. Et je pense qu’il y a toujours une clientèle pour un film léger ».

Source : Canoë

Le Baiser du barbu - bande-annonce
Cet article est classé sous :Le Baiser du barbu Long métrage Romance
career plus edu services pvt ltd india's no.1 abroad mbbs consultancy,About Columbus Central University

madhurima - 5 juillet 2019
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok