Vendredi, 1 juillet 2011

LAURENCE JALBERT: FAIRE PLACE AU DESTIN

Photo : Denis Clermont

Laurence Jalbert a récemment lancé un nouvel album intitulé «Une lettre». La chanteuse y revisite quelques-uns de ses succès de manière acoustique, y interprète certaines chansons classiques et propose deux titres inédits. Showbizz.net a rencontré l’artiste.

 

«Une lettre» souligne les 35 ans de carrière de Laurence Jalbert. La chanteuse a fait ses débuts dans les bars et a ensuite fait partie du groupe Volt dans les années 80 avant de connaître le succès grâce à la pièce «Tomber» en 1989. Un premier album éponyme suivra en 1990. «Tout porte à croire», son dernier disque, a vu le jour en 2007. «Une lettre» propose notamment de nouvelles versions de succès de l’artiste. Comment cet opus a-t-il pris forme? «De par la tournée que j’ai commencée en septembre dernier.

Au moment où les répétitions ont commencé, je me suis installée avec mon ami Pierre Doré et Jean-Phillipe Lagueux, mes deux musiciens qui sont hyper polyvalents et qui jouent de tout. J’avais en tête une ambiance, une volonté de trouver un son spécifique, mais je n’étais pas capable de mettre le doigt dessus (…). Tout à coup, on a trouvé la bonne ligne de conduite pour (les premières) chansons», répond Laurence Jalbert en entrevue dans un resto du Vieux-Québec. Après quelques représentations de son nouveau spectacle, elle a eu l’idée «d’arrêter certaines chansons dans le temps». Ce projet d’album est ainsi né.

Elle a alors choisi de réenregistrer de manière acoustique, folk et épurée ses tubes Corridor, En courant, Au nom de la raison, «Comme tu me l’as demandé» et «Encore et encore». Dans le cas de ce disque, le terme acoustique n’est pas synonyme de simple et dénudé. On retrouve plusieurs instruments sur Une lettre. Piano, orgue B3, accordéon, banjo, mandoline, guitare pedal steel et mélodica viennent notamment habiller les pièces. Sur cet opus, on retrouve deux nouvelles chansons, dont Vouloir t’aimer. «Je pense que c’est l’une des belles chansons d’amour que, en toute humilité, j’ai réussi à écrire. Ce n’est pas facile d’écrire l’amour. On peut écrire n’importe quoi ou on peut écrire l’amour. J’ai essayé d’écrire l’amour», affirme Laurence.

La touchante Lettre, une autre nouveauté, y figure aussi. «C’est un arrêt lors d’un moment où tu coures un peu après ta vie. Si je regarde en avant et en arrière, quel chemin est le plus long? C’est celui d’en arrière (…). Pour le temps qu’il me reste, je choisis chaque personne, chaque détail, chaque endroit où je veux aller», dit-elle. Cette pièce prend des allures de testament. «J’ai (mis en mots) là où je suis rendue dans ma vie, une lettre ouverte à tous ceux que j’ai aimés», ajoute-t-elle. Tout au fil de notre conversation, la notion de destin reviendra souvent. Rien n’arrive pour rien, même les malheurs, croit la chanteuse.

«Si c’est pour t’arriver à toi, ça va t’arriver. Ce n’est pas une raison pour rester assis sur le divan. Tu n’as pas besoin de courir après, ça va t’arriver, le bonheur comme le malheur», affirme-t-elle. Pour Laurence, la mémoire et l’enfance sont importantes. Cette étape de sa vie a d’ailleurs permis de la former, de faire d’elle la personne qu’elle est actuellement. Jusqu’à l’âge de 16 ans, elle a vécu en Gaspésie. «Chez nous, c’est là-bas», croit celle qui est revenue dans cette région. Elle y habite désormais une partie de l’année. «C’est le paradis, où l’on guérit de tous ses maux», dit-elle au sujet de son coin de pays.

La musique de Petula Clark a notamment marqué sa jeunesse. Sur «Une lettre», elle reprend d’ailleurs «Je me sens bien auprès de toi», dans une version réalisée par Ian Kelly. «Un génie», dit Laurence au sujet du chanteur montréalais. Une seconde pièce de la Britannique y figure également: «Viens changer ma vie» («Colour My World»), une chanson qu’avait aussi interprétée Renée Martel, une autre idole de jeunesse. «C’est totalement voulu», lance-t-elle au sujet de ce morceau enregistré par ses deux modèles. Petite, Laurence chantait en cachette, à l’extérieur, car elle était très timide.

Elle interprétait alors des chansons de Petula Clark. La musique live et le western ont aussi marqué son enfance. Même si Ian Kelly réalise un titre, Hugo Perreault a vu au reste de l’album. Il en signe également les arrangements. «Sourire, sourire, sourire… Le fun…. Jamais de pression», dit-elle. Cet ex-membre d’Okoumé avait aussi participé à la réalisation du quatrième album de Laurence, «… et j’espère». Sur «Une lettre», on retrouve également une version de «Lucille» de Kenny Rogers et «Belle Nuit», tirée des «Contes d’Hoffman» de Jacques Offenbach.

UN ALBUMJETÉ AUX OUBLIETTES

Laurence Jalbert souhaitait d’abord faire un tout nouvel album. Alors qu’elle répétait en vue de son présent spectacle, elle a toutefois changé de cap, musicalement parlant. Elle baignait alors dans une autre ambiance sonore. Le projet de disque auquel elle songeait avant «Une lettre» a donc été jeté aux oubliettes. Le futur album de la chanteuse sera très différent de ce qu’elle avait prévu initialement. «Il va y avoir un album, mais ce sera un autre projet. On ne refait pas ce qui a été fait, à part si l’on veut obtenir un autre résultat. Ma définition de la folie, c’est faire et refaire les mêmes choses en espérant des résultats différents» (…). Je vais avoir un autre projet, d’autres projets, mais ça ne donnera jamais l’album que j’avais en tête il y a un an et demi», raconte-t-elle.

Pour le moment, Laurence ignore quelle saveur, quelle orientation, prendra ce futur opus. Elle laisse la vie et le destin suivre leur cours.

CHANGEMENT D'ÉTIQUETTE ET DE GÉRANCE

Laurence Jalbert a passé 21 ans chez Audiogram. Elle y était bien. Par contre, une fois son contrat arrivé à terme, elle a décidé de créer sa propre étiquette de disques: PLJ. Les circonstances étaient propices et la chanteuse était bien entourée. «C’est mon équipe de gérance qui s’en occupe. On est trois personnes: deux dans le bureau et moi, je suis la chanteuse sur la route. Il était temps que je le fasse. Il a juste fallu que j’attende d’avoir les bonnes personnes autour de moi», explique Laurence. La rousse chanteuse a aussi changé de gérant.

Elle oeuvre désormais avec Daniel Boucher (à ne pas confondre avec le chanteur), qui voit aussi à la carrière de Patrick Norman. L’imprésario ne compte que ces deux artistes dans son écurie. Il peut donc mieux accompagner ses protégés, selon la chanteuse. La productrice en elle a également décidé d’aller «partout avec cet album-là et d’aller rencontrer le monde direct sur place». De la Côte-Nord en passant par Québec, Laurence veut parler à ses admirateurs et leur serrer la main.

SPECTACLES

En août et en octobre, on verra Laurence Jalbert lors du spectacle «Laurence Jalbert et le Grand Choeur». Elle sera alors accompagnée de plus de 400 choristes. Des représentations sont prévues le 20 août au Grand Théâtre de Québec; le 1er octobre au Théâtre du Palais Municipal de Saguenay; et à Montréal, à la Place des Arts, le 9 octobre. De nombreux autres spectacles sont aussi inscrits à l’agenda de l’artiste au Québec et aussi au Nouveau-Brunswick et en Ontario.

Cet article est classé sous :Laurence Jalbert Album Entrevue
Careerplus Edu services Pvt Ltd india's number 1 consultancy for abroad mbbs,
About Columbus Central University


giri - 3 juillet 2019
The best photoshoot location in hyderabad.
The Foto garage
call now: +91 7569517408, 9000110541
web: www.thefotogarage.com


lakshmi - 12 juillet 2019
Fence Education Consultancy Inc. is an overseas educational recruitment partner, a pioneer in the field of Philippines overseas medical education has brought medical education to the doorstep of every student. Studying Medicine in Philippines is not only affordable but equips you to become a Doctor with world class standard.

Keeping in mind the shortage of doctors due to seat availability in India, as experts in medical counseling for Philippines education, our professional counseling team ensures that you get absolute clarity in all aspects and have great study experience.


visit here : MBBS IN PHILIPPINES

Fenceeducation - 14 août 2020
https://fenceconsultancy.wordpress.com/ is an overseas educational recruitment partner, a pioneer in the field of Philippines overseas medical education has brought medical education to the doorstep of every student. Studying Medicine in Philippines is not only affordable but equips you to become a Doctor with world class standard.

Keeping in mind the shortage of doctors due to seat availability in India, as experts in medical counseling for Philippines education, our professional counseling team ensures that you get absolute clarity in all aspects and have great study experience.


visit here https://fenceconsultancy.blogspot.com/

sdgsdg - 15 août 2020
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok