Jeudi, 21 août 2014

IL CAMPARI CENTRO, LE ROMANTISME ITALIEN À SON MEILLEUR

C’est le secret le mieux gardé en ville et ça fait vingt ans que cette belle aventure se poursuit. Le Il Campari Centro accueille les fines fourchettes dans un décor romantique comme il ne s’en fait plus.

 
La merveille de ce restaurant de fine cuisine italienne tient au fait qu’il réunit toutes les qualités qui font défaut à tous les autres restaurants. D’abord le patron, Pietro Esposito est là tous les soirs pour accueillir la clientèle. Celui qui vient prendre son repas est assuré d’obtenir la reconnaissance voulue. Ensuite, alors que partout ailleurs on arnaque le client dans des restaurants branchés avec des gnocchis à la carte à vingt dollars, ici vous avez une table d’hôte de classe pour un déboursé moyen de cinquante dollars.

Et oh grand bonheur pour ceux qui viennent en auto, il y a un stationnement gratuit. C’est d’une infinie rareté au centre-ville de Montréal où il faut souvent faire le tour dix fois avant de pouvoir se garer. En plus qu’il faut souvent sortir entre l’entrée et le plat principal pour alimenter la borne de stationnement.



LE DÉCOR TELLEMENT INSPIRANT

Le patron est heureux comme un roi. Son établissement a accueilli et continue de le faire, de grandes stars et célébrités publiques. On y a vu de Marlon Brando à Philippe Couillard notre actuel premier ministre. L’endroit est classique à souhait avec ses boiseries, ses belles nappes blanches, ses abat-jours sur les murs lambrissés. Pour faire la sérénade à l’être aimé ou faire une conquête, vous ne trouverez pas mieux. Puis aucune musique tapageuse qui vient nous hanter, comme on en entend dans les lieux à la mode, et qui couvre les voix. Ici vous pouvez parler à voix feutrée.

UN PERSONNEL DE MÉTIER

Les soirs de grands spectacles ou de match de hockey au Centre Bell, vaut mieux réserver votre table car tout est plein à chaque fois. On vient oui pour ce décor que l’on a décrit, mais surtout de goûter à des plats emblématiques de la cuisine de la péninsule italienne. Ainsi nous recommandons l’osso buco à la milanaise réalisé avec un veau de lait Shank. Quelle tendreté. La chair se détache de l’os presque en soufflant dessus. C’est un des meilleurs qu’il nous ait été donné de goûter depuis des lustres.

Et si vous retournez plusieurs fois de suite, vous retrouvez la constance dans la qualité. Ce sera le même plat avec le même niveau de saveur et de présentation que vous avez apprécié. L’osso buco peut-être accompagné par des pâtes. Puis nous avons essayé le scaloppine de Vitello au vin blanc et sauce au citron. Encore là, la finesse de la viande nous a jeté par terre. En cuisine on est véritablement passé maître en cuisson. Et comme feu d’artifice, un délicieux sorbet servi dans une coupe à martini à haut piétement qui a fière allure. Une fraîcheur inégalée qui allège après ses bombances.



UNE TRÈS GRANDE CARTE DE VIN


M. Esposito se flatte de posséder une des caves à vins parmi les mieux élaborées à Montréal. Et effectivement c’est un grand et lourd cartable que l’on vous amène avec un défilé d’étiquettes allant de bouteilles honnêtes et au prix accessible jusqu’au Pétrus si vous avez quelques dollars en trop. Et les amateurs de bulles trouveront bien en évidence sur la carte, la Cuvée Dom Pérignon. De purs plaisirs princiers comme on peut le constater. Nous vous le répétons, c’est un pèlerinage à faire qu’une visite au Il Campari Centro. Particulièrement recommandé pour ceux qui sont déçus des restaurants où l’attention au client n’est plus au rendez-vous et même si vous laissez de bonnes ardoises. Le Il Campari Centro c’est la joie de redécouvrir ce que c’est que de se trouver dans un restaurant classique et où on oublie instantanément tous ses soucis. Le restaurant est ouvert le midi avec un menu, tenez-vous bien, à vingt dollars. Capicci ?

Il Campari Centro.

1177 rue de la Montagne.

RSVP : Tél. (514) 868 1177
Cet article est classé sous :Il Campari Centro Restaurant Italien
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok