Mardi, 11 décembre 2012

SE DÉPLACER POUR LA BELLE ET LA BOEUF

Photos: Bernard Gauthier, François CinCou et La Belle et La Boeuf

Vous voulez vivre les sensations d’une bonne crise cardiaque? C’est au restaurant La Belle et La Bœuf, au Centropolis à Laval, qu’il faut se déplacer.

 

C’est le nom que porte le hamburger à trois étages. Et pour ceux qui veulent engraisser à coup sûr, il y a le hamburger composé de quatre galettes de viande au bœuf à 100% naturel à 20 000 calories. Le client qui réussit à tout manger, verra sa photo sur le Wall of Fame. Pour être honnête, ce n’était pas pour moi. Je me suis limité au choix des hamburgers à une galette. Et le choix des assiettes est très vaste. Difficile de prendre une décision. Mais ce soir-là, j’ai opté pour un hamburger avec fromage suisse, champignons parisiens sautés avec échalotes, oignons caramélisés et sauce au vin.

Cuit à point, délectable, savoureux, voilà les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour décrire mon repas. Non seulement le concept de La Belle et La Bœuf est-il unique par son décor aux vieilles traditions, ses graffitis sur les murs, tantôt en bois, tantôt en briques, mais sa carte de cocktails et de spécialités maison est plutôt impressionnante. Pour un verre au goût un peu épicé, j’ai choisi la Femme Bionique. On l’appelle fruit de la passion. Il est composé de vodka, d’orange, de sirop de sucre et de fraises.

Parmi les Pots Masson, le client a le choix entre huit saveurs. Ma fille a décidé de prendre La boîte à gogo. Il s’agit d’un Vodka Absolut, avec liqueur de lychée, sirop Hibiscus, Ginger Ale, fleur Hibiscus et bleuets. Elle n’a jamais regretté son choix. La sélection des bières, spiritueux et des vins est aussi très généreuse.

Ouvert en avril dernier, La Belle et La Bœuf est un concept unique. De l’extérieur, rien d’extraordinaire. Le bâtiment s’agence à l’environnement du Centropolis. Mais dès qu’on pénètre à l’intérieur, le concept est tout autre. Face à la porte d’entrée, apparaît une vieille caisse enregistreuse des années 1900. Puis, une immense salle où les clients se réunissent pour le plaisir, regarder un match sur écran géant, savourer une bonne bière et déguster un hamburger aux saveurs multiples, ou encore l’une des 19 poutines ou des 3 grilled cheese au menu, avant de passer au dessert.

Bien que la spécialité de la maison soit les beignets frits à la trempette au chocolat et au caramel, j’ai choisi un flotteur ou milkshake aux cerises noires. Un véritable péché, mais tellement bon. Que ce soit un hamburger ou un dessert, les portions sont généreuses et le personnel de l’établissement est affable. Les prix sont aussi très raisonnables.

Fait à noter, La Belle et La Bœuf insiste pour dire que tous les hamburgers sont faits de bœuf naturel, sans antibiotique, sans hormone, sans stéroïde. La présentation visuelle des plats est si importante que le propriétaire, Robert Kaspo, se fait un devoir de faire les derniers petits ajustements, si nécessaire, avant que l’assiette soit remise aux clients. Une chose est sûre, c’est qu’on ne sort pas du restaurant avec l’intention d’aller manger ailleurs en soirée!

LA BELLE ET LA BOEUF

Cet article est classé sous :Restaurant Bernard Gauthier
Blog site post, Coinbase suggested that it will certainly sustain Bitcoin Cash. Coinbase.com Account They are extremely conscious be security. Coinbase Bitcoin Wallet.

Wharned - 23 mars 2018
In this article, we have discussed everything related to wellsfargodealerservices login along with its Login Procedure. Check the further information in the below section.

pameduw - 9 juin 2018
This is a great article thanks for sharing this informative information. I will visit your blog regularly for some latest post. 소액대출

소액대출 - 19 novembre 2020
The post is written in very a good manner and it contains many useful information for me. 먹튀검증사이트

먹튀검증사이트 - 19 novembre 2020
I found that site very usefull그레잇게임 and this survey is very cirious, 선시티게임
I ' ve never seen a blog that demand a survey for this actions,골목게임
very curious...러닝게임

sopia kim - 14 décembre 2020
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok