Lundi, 24 février 2014

CLOS JORDANNE, LA BOURGOGNE AU CANADA

Sébastien Jacquey, vinificateur en chef

La région du Niagara, à cause de ses bonnes terres et de son microclimat c’est le verger du Canada. Il y a un domaine vinicole remarquable qui fait des vins qualitatifs comparables aux grands Bourgognes français qui s’appelle Clos Jordanne.

 

Il est né dans les années 2000 de la collaboration du plus important producteur et vinificateur canadien Vincor avec un des meilleurs vinificateurs de la Bourgogne la Maison Jean-Claude Boisset. Ils ont décelé 4 terroirs à Jordan, sur l’escarpement du Niagara,  tous avec des sols différents, soit argilo-calcaires, soit limoneux ou sableux, avec des climats également différents : tantôt chauds, tantôt venteux, tantôt humides.

Àu Clos Jordanne, les terroirs sont travaillés pour donner des expressions différentes de Chardonnay et de Pinot Noir. Ils ont eu la certification ECOCERT en 2005 après trois ans de conversion en agriculture biologique. Néanmoins, ils ont dû revenir à une une agriculture raisonnée dans les années 2010 pour parer à l’humidité du climat et s’assurer de la qualité du Pinot noir d’une année à l’autre.

Au Clos Jordanne, comme en Bourgogne, on cultive uniquement le Chardonnay pour les vins blancs et le Pinot Noir pour les rouges. Le climat  est assez frais et les sols, en majorité argilo-calcaires, donnent des raisins d’une remarquable qualité.


Thomas Bachelder, un des viticulteurs chez Clos Jordanne

Lorsqu’on se promène dans leurs champs, à une certaine époque,  on voit des rangs de vignes totalement recouverts de filets blancs. Ils servent à protéger les raisins des oiseaux. Ce sont  en majorité des étourneaux, mais il y a aussi  17 autres sortes d’oiseaux migrateurs qui sont attirés dans la région par les arbres fruitiers. Lorsque le raisin arrive à maturité, ces oiseaux se régalent dans les vignes. C’est pourquoi les viticulteurs mettent des filets blancs au-dessus des raisins aussitôt qu’ils commencent à changer de couleur pour éviter des pertes dans les récoltes et pour se prémunir contre les maladies comme le botrytis, que les oiseaux pourraient apporter ou provoquer en endommageant les baies.
 
Avec une viticulture traditionnelle et des techniques minutieuses, Sébastien Jacquey le vinificateur en chef, recherche des petits rendements hautement qualitatifs, il fait des vins de Pinot Noir et de Chardonnay qui révèlent au mieux, les origines calcaires des sols de Jordan. Il produit 10 types de vins : tout d’abord  deux Village Réserve qui sont des assemblages de toutes leurs parcelles, soit en Pinot Noir soit en Chardonnay; ces vins génériques représentent le village de Jordan. Vient ensuite une gamme de Premiers crus ou Single Vineyards qui vont être propres à chacun des vignobles, avec une expression différente selon les terroirs. Finalement il fait une gamme de Grands Clos ou de Grands Crus qui sont des petits bijoux issus d’une parcelle isolée sur un de leurs vignobles. Les étiquettes des bouteilles sont un mélange du vieux et du nouveau monde.
 
J’ai dégusté quatre vins de Clos Jordanne, deux Chardonnay et deux Pinot Noir. Ils sont issus de deux terroirs : le Clos Jordanne Vineyard et le Talon Ridge Vineyard. 

Le Clos Jordanne Vineyard Chardonnay 2009 vient d’un terroir cultivé dans la partie Nord-Est de ce vignoble. Les sols sont limono-calcaires et c’est un des plus précoces et des plus équilibrés à la date des vendanges. «2009 fût un millésime froid pour la péninsule de Niagara et nos 2 cépages bourguignons, Pinot Noir et Chardonnay, aiment ce type de climat. Ces conditions climatiques nous ont permis d’acquérir un bel équilibre et des raisins sains à la récolte après une longue période de maturité», commente Sébastien Jacquey. Taux d’alcool 13 % . La production totale est limitée à 5202 bouteilles.
 


La robe de ce vin est un doré pâle, brillant et limpide avec des nuances jaune-vert et des larmes consistantes, ce qui révèle le côté gras du vin que l’on retrouvera en bouche. Des parfums complexes de poire, d’abricot, de lime, de mangue, de bergamote ainsi qu’une minéralité soyeuse. Un deuxième nez va chercher des notes d’agrumes mûrs. En bouche, l’attaque est fraiche et vibrante. En milieu de bouche, son acidité est bien équilibrée par une texture suave et plaisante autant que par une belle richesse aromatique de fruits à noyaux bien mûrs. En retro-olfaction, on sent des notes de vanille et de fruits tropicaux. La finale est longue et persistante sur des arômes d’agrumes,  avec une touche boisée et une belle minéralité calcaire.

Bien que puissant et riche, ce vin demeure élégant et présente un potentiel de vieillissement d’au moins 7 ans durant lesquels il continuera à se bonifier. 

Ce vin gourmand se mariera parfaitement avec des fruits de mer, des poissons au four sous croûte de sel ou en barbecue, avec un filet de citron. 

Servir frais, autour de 8°C.

Disponible à la SAQ  Code 11072131 Prix  41,50 $

Le Clos Jordanne Talon Ridge Vineyard Chardonnay 2009, vient de la partie Sud-ouest de ce vignoble où les températures sont relativement chaudes, et le  vent sec. Production Totale de  2808 bouteilles.



Robe jaune pâle limpide et brillante,  des nuances argentées magnifiques. Des arômes riches de miel, de pommes, d’agrumes et de pêches, un soupçon de menthe et de citron vert. Un second nez minéral, avec des notes de pierre mouillée qui exprime le sol calcaire.

En bouche, l’attaque est fraîche sur des arômes de citron, de pamplemousse vert et une certaine minéralité.  Un milieu de bouche fruité où ressortent les agrumes : pamplemousse, zeste d’orange. Une longue finale avec des notes vanillées et une pointe minérale. Une belle fraicheur qui vous suit du début à la fin. Son acidité prononcée est néanmoins en harmonie avec l’alcool. Titre à 13 % d’alcool.

Ce vin  peut accompagner divinement les huitres, les coquilles Saint-Jacques, le homard grillé et les œufs-bénédictine,  Excellent également avec un gravlax de saumon.

Un  potentiel de vieillissement d’environ 7 années.

Disponible à la SAQ. Code 10697420 Prix 46,50 $

Les vins rouges de Pinot Noir issus des mêmes terroirs sont aussi d’une incroyable qualité.

J’ai dégusté le Le Clos Jordanne Vineyard Pinot Noir 2009 dont le raisin est cultivé sur un escarpement au cœur de Jordan, qui est un des terroirs les plus chauds. Les sols sont argilo-calcaires associés à une bonne proportion de sables et de limons. La production totale n’est que de 6120 bouteilles. Le millésime 2009 a bénéficié d’une température plus fraîche qu’à l’habitude et s’est révélée excellent pour les vins issus de Pinot Noir de la région du Niagara.



Robe rubis clair, très Pinot, des larmes denses qui révèlent sa structure. Un bouquet d’arômes de petits fruits rouges : cerise rouge et noire, griotte et même une pointe de kirch. Un second nez va chercher plus de complexité et révèle des notes de fruits noirs, de pétales de roses, de la torréfaction ainsi qu’une pointe d’amande. Une bouche ample, ciselée, intense, avec une structure tannique riche mais élégante, un goût de fruits rouges, une belle fraicheur, un peu de minéralité, un soupçon d’épices et d’herbes aromatiques. Une longue finale toute en fraîcheur. 13% d’alcool.

Ce pinot noir se mariera très bien avec les viandes blanches et les volailles : un poulet chasseur, un sauté de veau  à la Marengo même un canard rôti, du gibier à plumes ou du ris de veau.  À servir autour de 16°C.

Disponible à la SAQ  Code  10697420 Prix  46,50 $

J’ai terminé la dégustation avec le Le Clos Jordanne Talon Ridge Vineyard Pinot Noir 2009.  Dont le raisin provient d’une parcelle située sur une petite colline de la partie sud de ce vignoble, lui-même situé sur l’aire de la sous-appellation Vinemount Ridge.

 L’exposition, le drainage naturel et la qualité des sols de ce terroir permettent aux raisins d’acquérir un équilibre à maturité et une concentration presque parfaits. Faible rendement mais très qualitatif, la production totale n’est que de 6 000 bouteilles. 



Ce vin présente une robe d’un rubis presque grenat avec des nuances violacées, rare chez un Pinot. Des larmes s’accrochent à la  paroi du verre.  Bouquet intense de fruits noirs, et de prune sèche, avec des nuances de menthe, de cardamone et  de poivre noir. Une fois mis en carafe,  le nez révèle des arômes de cerise noire, de prune, et de café. En bouche, une attaque franche mais racée, un palais riche en saveurs de fruits et d’épices, une belle minéralité. Les tannins sont mûrs, encore fermes mais vont s’arrondir car la texture est complexe et délicieusement gourmande. Une belle acidité en harmonie avec l’alcool et les tanins.  Une finale qui se prolonge avec élégance. 12,5% d’alcool.

Un vin particulièrement recommandé avec le porc, la dinde, les  pâtes, les champignons et avec un plateau de fromages.

Disponible à la SAQ  Code 11451051 Prix 40,00 $

Vous pouvez écouter l’excellente entrevue que m’a accordée Sébastien Jacquey à l’émission Samedis gourmets, et découvrir les autres vins de Clos Jordanne, en cliquant ici :

LE CLOS JORDANNE

2540, South Service Road
Jordan Station, Ontario

Sébastien Jacquey œnologue et maître de chai
sebastien.jacquey@leclosjordanne.com

Représentés au Québec par Marques Constellation, Québec inc.

Robert Farèse

Directeur du développement et événements spéciaux
Tél. : 1 800 561-8634, poste 5376
SAMY RABBAT

Cet article est classé sous :Vin Vins blancs Bourgogne
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok