Mardi, 30 mars 2010

DU BEAUJOLAIS POUR NOTRE PALAIS!

Photo: Christine Bourgier

Le Gamay sera de tous les instants, le 28 avril prochain! Plus de trente producteurs du Beaujolais participeront au « Rendez-vous Beaujolais-Montréal 2010 », au Marché Bonsecours. Il s'agit d'une première pour ce vignoble en mode séduction du palais québécois!

 
Cette délégation, qui comptera autant de maisons de négoce historiques ou novatrices, que de jeunes talents ou encore des vignerons connus, attend le milieu professionnel pour lui « faire connaître et reconnaître tout le travail de qualité effectué par les artisans du terroir beaujolais dans la production de ses 12 appellations ». Le Rendez-vous Beaujolais-Montréal 2010 permettra d’ailleurs de déguster toute la gamme des vins offerts en Beaujolais (rouge, blanc et rosé) dans le millésime 2009, dont l’excellence est déjà bien soulignée.

De plus, les professionnels présents pourront découvrir quelques millésimes anciens de plusieurs des crus offerts en dégustation, permettant du même coup de réaliser tout le potentiel de garde des vins du Beaujolais. *

UN VIGNOBLE UNIQUE ET DIVERSIFIÉ

Le vignoble du Beaujolais a fait sa célébrité avec les vins nouveaux, mis sur le marché quelques semaines après les vendanges au début du mois de novembre. Synonyme de vin léger et prêt à boire, le Beaujolais Nouveau ne compose qu'une partie de la typicité du Beaujolais, situé au sud de Mâcon. En effet, au coeur du vignoble se nichent dix terroirs qui offrent des vins plus étoffés et dont certains, comme le Moulin à Vent, peuvent améliorer leur structure après dix ans de garde.

Ce sont les crus aux noms charmeurs de Saint-Amour, Juliénas, Chénas, Moulin à Vent, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Régnié, Côte de Brouilly et Brouilly. Ce dernier est probablement le plus connu, le plus étendu et à la production la plus importante.

C'est la fraîcheur et les arômes de fruits qui font la distinction des vins du Beaujolais. Avec un terroir de granite et de roches issues de la solidification du magma, le Gamay y a trouvé sa terre de prédilection. Le caractère fruité du Beaujolais provient en grande partie de la vinification beaujolaise. Contrairement à la vinification traditionnelle, qui consiste à presser le raisin avant sa fermentation, les grappes sont mises entières dans la cuve, afin de maximiser le potentiel aromatique du Gamay noir à jus blanc.

À la dégustation, le Beaujolais Nouveau peut nous faire atteindre des moments de pur plaisir. À l'apéro ou avec les charcuteries, le jambon, le fromage de chèvre. Les Beaujolais et Beaujolais-Villages sont servis à l'apéro, avec les viandes blanches, en sauce, avec les charcuteries ou certains poissons... Les crus du Beaujolais sont des vins d'élégance et de souplesse, présentant plus de substance que les précédents. Le Moulin à Vent, notamment, est long, racé et offre aussi des arômes de violette. Un bon millésime, qui développe ses arômes dans le fruit mûr et les épices, pourra être gardé dix ans. Les abats, les fromages, les viandes trouveront leur compte avec les crus du Beaujolais. Les Beaujolais Rosé sont charmeurs et gourmand et les blancs sont une expression florale et d'agrumes du cépage Chardonnay.

* Source : communiqué Côté Communications

LISTE DES PRODUCTEURS PARTICIPANTS

RENDEZ-VOUS BEAUJOLAIS - MONTRÉAL

28 AVRIL – MARCHÉ BONSECOURS

Albert Bichot                                                                           

ATEA (Alliance Tête Associés)

Château de la Chaize                                                                                                  

Château de Pizay                                                                                

Clos de Haute-Combe (Vincent Audras)

Collin Bourisset 

Domaine Brossette                                                                                          

Domaine de Bel Air (Jean-Marc Lafont)

Domaine de la Madone (Jean-Marc Després)

Domaine de St-Ennemond (Christian Béréziat) et Domaine Pierre-Jean Béréziat

Domaine des Marrans (Mathieu Mélinand)

Domaine des Terres Dorées (Jean-Paul Brun)

Domaine du Tane (Jacques Genetier)

Domaine du Vissoux (Pierre-Marie Chermette)

Domaine Georges Descombes

Domaine Gérard Brisson

Domaine Gérard Lagneau

Domaine Jean Foillard

Domaine Karim Vionnet

Domaine Laurent Martray

Domaine Les Marcellins (Christophe Pacalet)

Domaine Manoir du Carra (Frédéric Sambardier)

Domaine Marcel Lapierre et Château Cambon

Domaine Pascal Aufranc

Étoiles en Beaujolais

Grands Terroirs et Signatures (Signé Vigneron)

Loron et Fils

Louis Jadot

Maison Coquard

Mignot

Mommessin

Patriarche

Terroirs et Talents

Terroirs Originels

Vins Georges Duboeuf

Samyrabbat.com

 

Cet article est classé sous :Hélène Dion Marché Bonsecours Beaujolais
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok