Lundi, 11 avril 2011

FONSECA, DES PORTOS DE STYLE

La Vallée du Douro et ses « terrasses »

Luis Carneiro, directeur à l’exportation du groupe des portos Fonseca, Taylor’s et Croft, était à Montréal.

 

Je l’ai rencontré pour parler de la maison Fonseca, qui est une vieille maison fondée en 1827 par Manoel Pedro Guimaraens qui, dit-on, avait mis au point une formule secrète pour produire des portos très bien faits et très élégants.

LC – Portos Fonseca est une maison familiale avec 130 années d’existence. Depuis la fondation de la maison, les Guimaraens cherchent à faire des portos de qualité. Nous nous soucions d’avoir des raisins de bonne qualité.

Le savoir-faire que nous avons acquis à travers l’histoire, est énorme. C’est vrai que nous transmettons de génération en génération notre maîtrise et nos secrets de qualité. C’est ce qui fait la réputation de Fonseca.

RH – Vous êtes très liés à l’histoire du Portugal et de l’Angleterre.

LC – Il y a eu des moments particuliers dans notre histoire. Je peux vous raconter un épisode qui est arrivé au milieu du XIXe siècle. Il y avait une guerre entre deux frères prétendants au trône du Portugal. L’un était conservateur et l’autre libéral. La famille Fonseca avait pris parti  pour le frère libéral qui, malheureusement, a perdu. Pedro Guimaraens a dû s’enfuir en Angleterre, enfermé dans une barrique.  À cette époque, le gros de notre commerce se faisait avec l’Angleterre. La famille Guimaraens s’y est donc établie, pour ne revenir au Portugal que vers le début du XXe siècle. Pendant l’exil, les Guimaraens ont continué à produire leurs vins au Portugal.

RH – C’est un véritable roman! L’œnologue de la maison est aujourd’hui David Guimaraens, un descendant du fondateur, ce qui vous permet de conserver vos secrets de fabrication.

LC – Oui, David Guimaraens est la sixième génération, il a suivi les traces de son père Bruce, qui l’a initié à la culture Fonseca, comme lui avait été initié par son père et ses oncles.

RH – Qu’est-ce qui distingue la maison Fonseca des autres maisons de Porto?

LC – Surtout le style. Chaque maison productrice de porto doit avoir son propre style. Fonseca a un style de porto très vineux, avec beaucoup de matière, très structuré et orienté vers le fruit. Des arômes de prune, une longueur en bouche exceptionnelle, beaucoup de structure. C’est vraiment cela la définition du style Fonseca.

RH – Quelle est la taille et la qualité de votre terroir?

LC – L’industrie du Porto tourne sur environ 120 millions de bouteilles. Fonseca n’en représente qu’un pour cent. C’est très petit. Nous avons des vignobles d’une centaine d’hectares sur les 40 000 qui couvrent la vallée du Douro. Mais nous achetons aussi du raisin, parce que le monde du porto est un monde de négoce. Sur les 40 000 hectares de vignobles du Douro, on trouve à peu près 30 000 viticulteurs. C'est-à-dire qu’il  y a beaucoup de petites propriétés qui produisent le raisin pour le porto. Nous demeurons malgré tout une maison de petite taille, reconnue par sa qualité.

RH – La culture de la vigne dans le Douro se fait en terrasses n’est-ce pas?

LC – Le paysage de la Vallée du Douro a un caractère unique. Nulle part ailleurs dans la planète vous ne trouverez une configuration semblable. C’est si beau, que l’UNESCO a déclaré la vallée du Douro Patrimoine mondial de l’humanité. Nous sommes à 600 mètres d’altitude et les terrains sont très inclinés et sinueux. L’unique façon de planter, c’est en construisant des terrasses. Aujourd’hui, on identifie plus de 5 000 kilomètres de terrasses. Si vous visitez l’Europe, je vous invite à venir voir la Vallée du Douro, vous en serez émerveillés, elle est incomparable.

RH – Parlez-nous de l’AOC du Douro.

LC – Nous avons l’appellation d’origine contrôlée la plus ancienne au monde. Elle a été instituée pour répondre à une demande des Anglais. Le ministre de l’époque, le Marquis de Pombal, une des grandes figures du Portugal, a créé l’appellation d’origine contrôlée du Douro en 1756.

RH – Il y a une multitude de cépages qui sont autorisés pour la fabrication du porto, mais je crois que vous vous spécialisez dans quelques variétés?

LC –  Le Portugal est un pays de tradition vinicole. Plus ou moins 50 % du territoire portugais se trouve sous une appellation d’origine contrôlée.  Les cépages portugais sont, de façon générale, des cépages autochtones. Ils sont notre atout.

Une trentaine de cépages sont autorisés pour la fabrication du porto, parce que c’est essentiellement un vin d’assemblage. En réalité, nous utilisons seulement six cépages : le  Touriga Nacional, qui est très goûteux mais de faible rendement, le Tinta Barroca, qui est très sucré et qui n’est jamais planté vers le sud, car il serait trop exposé au soleil, le Touriga Franca, qui est un cépage tardif, le Tinta Amarella, qui est planté en altitude et qui apporte beaucoup d’acidité, le Tinta Rouriz, qui apporte des tanins puissants et une saveur épicée, et le Tinta Cão, qui est parfait pour un long vieillissement.

Luis Carneiro nous avait apporté trois portos : un Fonseca Porto Blanc, un Fonseca Porto Tawny et un Fonseca Porto Terra Prima, que nous avons dégusté dans cet ordre. 

RH –  Le Fonseca Porto Blanc est un porto qui a vieilli pendant trois ans en fûts de chêne. Il a une robe jaune-doré. Le nez est intéressant avec des parfums de fruits, de légères touches poivrées, du miel, du citron confit et du chêne. En bouche, on perçoit son acidité rafraîchissante, son goût d’ananas, sa texture onctueuse et une très longue finale. L’alcool ne domine pas. Le sucre n’est pas trop présent.

LC – Le Fonseca Porto Blanc est parfait avec des tapas, des hors-d’œuvre en général, du foie gras et aussi en fin de repas avec des fromages, des tartes et des gâteaux.

RH – Le Fonseca Porto Tawny s’est avéré plus équilibré et plus complexe. Sa couleur est ambrée, limpide et cristalline.

LC –En anglais « tawny » veut dire tuilé. Comme il passe trois années en barriques, il développe déjà des arômes oxydatifs, avec des notes de noisette et de raisin sec. En bouche, il a beaucoup d’harmonie et de fraîcheur et une très belle présence de fruits. Le style de la maison Fonseca, c’est le Tawny bien rond et bien frais, très souple et plein d’élégance.

RH –  Le Porto Fonseca Terra Prima, de style rubis, a une robe très intense. Il a des arômes de prune, de cerise. En bouche, c’est un porto complexe, avec beaucoup de matière, avec des tanins veloutés. Un vin exceptionnel à prendre avec des fromages et des desserts.

LC – La particularité de ce porto, c’est qu’il est issu d’agriculture biologique.

RH – On dit que c’était un projet caressé depuis longtemps chez-vous et que vous n’avez pu le réaliser que lorsque vous avez trouvé un fournisseur d’eau-de-vie biologique certifiée.

LC – Dans nos domaines nous avons une parcelle témoin qui n’est pas traitée. Nous avons remarqué que le sol du Douro étant très pauvre, la vigne n’était pas menacée ni par la moisissure ni par le mildiou. Lorsque nous avons enfin trouvé un vigneron capable de nous fournir une eau-de-vie biologique certifiée, nous avons pu réaliser ce magnifique Porto Fonseca Terra Prima. Nous envisageons maintenant d’utiliser l’eau-de-vie biologique pour tous les portos de la gamme Fonseca.

RH –  Depuis combien de temps produisez-vous le porto bio?

LC – Nous avons commencé en 2005, c’est récent. C’est un produit très apprécié, surtout par sa qualité gustative.

Luis Carneiro, me quitta pour effectuer sa tournée de clients avant son départ pour le Portugal. Je restai longtemps à déguster mon verre de Terra Prima, en rêvant aux terrasses du Douro.

LUIS CARNEIRO ET PORTOS FONSECA :

Luis Carneiro, des Portos Fonseca
P.O.Box 1313, EC Santa Marinha
4401-501 Vila Nova de Gaia, Portugal
luis.carneiro@fonseca.pt
FONSECA

REPRÉSENTÉS AU QUÉBEC PAR :

André Dagenais
Les Vins La Rochelle
514 769-1990  # 0
450 462-9038
andre-dagenais@sympatico.ca

LES PORTOS FONSECA DISPONIBLES AU QUÉBEC : 

- Porto Fonseca blanc, 14,65 $. SAQ # 276816
- Porto Tawny, 15,10 $. SAQ # 499145
- Fonseca Terra Prima, certifié biologique, 28,05 $. SAQ # 10985819
- Fonseca Tawny 10 ans, 34,75 $. SAQ # 344101
- Fonseca Tawny 40 ans, 375 ml., 113,75 $ . SAQ # 866293
- Fonseca Vintage 2000, 120,25 $. SAQ # 708990
- Fonseca Vintage 2007, 375 ml., 73,25 $. SAQ # 11220906
- Fonseca Vintage 2007, 141 $. SAQ # 11220973

Samy Rabbat

Cet article est classé sous :Porto Portugal Roger Huet
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok