Lundi, 6 octobre 2014

LORSQUE LES ANGES VEILLENT AU VIN

Michael Twelftree et Richard Mintz ont fondé la cave Two Hands Wines en 1999 à McLaren Vale en Australie.

 
Ils avaient trois objectifs : créer les meilleurs vins de Syrah en mettant en valeur la diversité des terroirs australiens; avoir une approche artisanale du vin et ne pas faire de compromis sur la qualité. Ils vinifient séparément le raisin, quelle que soit la taille du terroir qui le produit. J’ai dégusté le Two Hands Angels Share 2011 100% Shiraz McLaren Vale, 14,5% d’alcool. Le nom évoque la part du vin, qui s’évapore naturellement des tonneaux. Les vignerons disent qu’elle a été prélevée par les anges en échange de leur surveillance pour une bonne vinification.

Cueillette du raisin à la main. Fermentation en cuves inox avec trois remontages quotidiens pendant 12 jours. Élevage de 12 mois en fûts neufs  dont 20% américains et le reste en fûts de 1, 2 et 3 ans. Fermentation malolactique en barriques. 


Robe rouge foncé aux reflets violacés Arômes de petits fruits noirs confits : mûre, prune et cerise; de poivre noir, de moka, de vanille et de chocolat. Généreux en bouche avec un éventail de saveurs de fruits noirs et d'épices qu’on avait perçu au nez. Des tanins veloutés, une bonne acidité qui se fond avec l’alcool, une longue finale pleine de fraicheur et d’élégance.   
Ce vin aussi gourmand que polyvalent va accompagner avec bonheur les viandes rouges et blanches, grillées ou mijotées. Parfait avec les viandes froides et le roastbeef, délicieux avec les pâtes et les fromages à croute lavée comme le camembert et le brie. Il faut le servir autour de 17°C.

C’est un vin de longue garde, qui peut se conserver jusqu’en 2020.
Le Two Hands Angels’ Share 2011 est disponible à la SAQ, en spécialité par lot, code 10938975.  Prix 31,75



TWO HANDS WINES 

Représentés au Québec par Le Marchand de Vin inc.
Robert Hallé, directeur Ventes Restauration 
Tél. : 514-481-2046, poste 120

SAMY RABBAT  
Cet article est classé sous :Roger Huet Vin
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok