Vendredi, 13 décembre 2013

NANTEL : UN DICTATEUR DÉMOCRATE!

Photos: courtoisie Entourageinc

Du Guy Nantel à son meilleur. Son spectacle intitulé Corrompu fait le pari que les Québécois sont tous corrompus et qu’il faudrait élire un dictateur démocrate pour remettre les politiques en ordre.

 

Et qui est ce dictateur démocrate? Guy Nantel. Il le proclame haut et fort, mais du même souffle demande à son public de ne pas voter pour lui. En tournée actuellement au Québec, l’humoriste se réserve quelques petites flèches bien savoureuses à l’endroit des politiciens, des jeunes, des vieux comme il dit, et même de quelques humoristes. Guy Nantel fait le tour de l’actualité québécoise de 2013 avec comme toile de fond la commission Charbonneau. Les maires de Montréal, Laval et de la Couronne Nord n’y échappent pas.

L’humoriste égratigne au passage les étudiants qui refusent la hausse des frais de scolarité. Il propose alors d’augmenter la caisse de 24, ce qui en a fait rire plus d’un. Dans son spectacle de près de deux heures, les thèmes sont principalement orientés autour de la corruption: individuelle et collective. Et puisque, dit-il, « nous avons un gouvernement composé de ministres gnochons, ce sont alors des gnochons qui les ont portés au pouvoir. Or pour s’assurer d’avoir un gouvernement transparent et expérimenté, Nantel propose rien de moins qu’un dictateur démocrate qui saurait bien faire les choses :

Un bandit au ministère de la Sécurité publique, un malade au ministère de la Santé et des Services sociaux, un chômeur au ministère du Travail et un immigrant au ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles. S’il avait ajouté un illettré au ministère de la Culture et des Communications, le portrait aurait été encore plus complet!

Au terme de 25 ans de carrière, plus rien n’échappe à Guy Nantel. Il contrôle habilement les réactions de son public composé majoritairement de baby boomers. Les spectateurs ont eu droit à un cours grammatical condensé des sacres qui caractérisent les Québécois. Lesquels peuvent être utilisés comme verbes, adjectifs, noms et/ou comme verbe-adjectif, nom-verbe, et en quelles circonstances? Des exemples bien illustrés et tordants ont fait de cette soirée une prestation dont plusieurs ne sont pas prêts d’oublier.

Bien que Guy Nantel propose sa candidature au poste de dictateur démocrate, il demande à son public de ne pas voter pour lui. Sera-t-il entendu par les gnochons?

GUY NANTEL

SUIVRE SUR TWITTER@BERNARDGAUTHIER

Cet article est classé sous :Bernard Gauthier Guy Nantel Spectacle Humour
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok