Samedi, 6 mars 2010

DES CONDITIONS DE TRAVAIL FLEXIBLES FAVORISERAIENT UNE MEILLEURE SANTÉ

Jouir de conditions de travail flexibles peut contribuer à une meilleure santé physique et mentale. C’est ce que concluent des chercheurs qui ont analysé 10 études portant explicitement sur l’effet des conditions de travail flexibles sur la santé. Mais attention : ce ne sont pas toutes les conditions qui favorisent une meilleure santé.

 

Menées en Europe et aux États-Unis, les études portaient sur les conditions d’emploi de plus de 16 000 personnes provenant divers milieux de travail (services de police, centres hospitaliers, cols bleus et blancs, compagnies aériennes, employés de bureau). Globalement, les employés qui pouvaient choisir leurs horaires de travail semblaient jouir d’une meilleure santé physique et mentale. Par exemple, en Finlande, les travailleurs affectés à l’entretien d’aéronefs bénéficiant d’un choix d’horaire présentaient une pression systolique et une fréquence cardiaque moins élevées que ceux qui n’y avaient pas droit.

De plus, les travailleurs qui choisissaient leur période de travail étaient moins souvent malades, en meilleure santé mentale et ils se disaient moins stressés, moins anxieux et moins fatigués que leurs collègues dont les horaires étaient imposés.

FLEXIBILITÉ RESTREINTE

Par contre, aucun de ces bienfaits sur la santé n’a été observé dans les milieux permettant d’arriver ou de quitter le boulot à deux heures flexibles, ou autorisant le télétravail.

POURQUOI?

Parce que ce type d’arrangement est plus ou moins orienté par la volonté de l’entreprise : l’employé aurait, par exemple, moins d’emprise sur la décision d’arriver à une certaine heure au bureau ou encore de travailler ou non depuis son domicile, estiment les auteurs de l’étude. Il en est de même pour les travailleurs à contrat fixe ou pour les personnes qui travaillent à temps partiel : le temps libre dont ils disposent ne semble pas leur assurer une meilleure santé globale.

« En somme, les interventions qui donnent un choix ou un véritable contrôle à l’employé ont un impact positif sur la santé », concluent les chercheurs.

Cependant compte tenu du faible nombre d’études qu’ils ont examinées, ces chercheurs n’excluent pas que d’autres travaux puissent confirmer l’efficacité de divers types d’intervention, dont la conciliation travail-famille qui n’a pas été explorée dans cette analyse.

 

PasseportSanté

 

Cet article est classé sous :Recherche
career plus edu services pvt ltd india's no.1 abroad mbbs consultancy,About Columbus Central University

madhurima - 5 juillet 2019
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok