Mardi, 29 septembre 2009

L'ONF DISSIMULE UN DOCUMENTAIRE CHOC

À quelques semaines du programme de vaccination massive pour contrer le virus de la grippe A H1N1, l'Office National du Film ne tient pas trop à faire connaitre un reportage embarrassant sur ces vaccinations, qui présentent parfois de graves dangers pour ceux qui les reçoivent.

 

Le documentaire a pour titre « Silence on vaccine » et est signé Lina B. Moreco. Au point de départ, la cinéaste avait été frappée par les graves conséquences qui avaient entouré la vaccination d'une jeune enfant. D'entrée de jeu, elle fait entendre une mère qui raconte que son garçon a hurlé pendant presque une année, après avoir été vacciné. Il a présenté, en plus, des signes d'autisme. Or, ce que révèle ce film-choc, c'est que les vaccins présentent des composantes de mercure et d'aluminium en nombre suffisant pour provoquer des maladies neuromusculaires.

Dans un vaccin classique, on vous injectera le virus en lui-même pour stimuler les mécanismes immunitaires mais, en même temps, il contient toujours ce qu'on appelle un adjuvant, très souvent de l'aluminium. Le rôle de l'adjuvant est essentiellement de favoriser à son tour l'immunité. Et presque tous les vaccins en contiennent, sinon ils ne seraient plus efficaces. Les autorités médicales savent ces choses, mais la communauté scientifique est divisée. En même temps qu'on inocule des vaccins en masse comme on s'apprête à le faire, on sait fort bien qu'il y aura des sacrifiés, mais c'est un tabou médical.

L'ONF N'INSISTE PAS SUR LA PROMOTION

Est-ce que l'Office National du Film subirait des pressions de l'industrie pharmaceutique? Toujours est-il que nous avons appris de bonne source que l'Office a permis la sortie du documentaire, sous condition qu'aucune personne ni aucun commerce ne puisse acquérir le film pour la revente. De plus, aucune publicité ne sera faite pour faire connaitre la sortie du DVD. En conséquence, on veut faire en sorte que la population ne soit pas informée de l'existence du documentaire révélateur.

Il faut savoir que le lobbying pharmaceutique est, entre autres aux États-Unis, le plus important. À Washington,  l'industrie du médicament compte près de 600 lobbyistes, pour un peu plus de 500 congressistes! Et ce sont ces mêmes politiciens qui influencent à leur tour les politiques de la FDA (Food and Drug Administration). Dans « Silence on vaccine », il y a une séquence édifiante où on assiste à une commission gouvernementale américaine. Des questions précises sont posées aux délégués des compagnies pharmaceutiques, qui ne sont pas en mesure de garantir que les vaccins soient totalement sans danger! Beaucoup dans le corps médical, et on entend des témoignages venant de France, condamnent ce recours à la vaccination massive comme on s'apprête à le faire au Québec.

En guise d'exemple, on rappelle le scandale de la vaccination pour l'hépatite B, il y a quelques années. Un mal qui touchait en réalité de 0,1 % à 3 % d'une population d'environ 65 millions de français. C'est finalement 30 millions de nos cousins qui seront vaccinés. Et pire encore, un courant américain prône dans certains cas la vaccination obligatoire! Quel pactole pour l'industrie pharmaceutique! Malgré les réserves de l'ONF, on peut voir le documentaire en ligne sur Internet. Au Québec, il existe un programme d'indemnisation pour les victimes des programmes d'immunisation. Mais il vous faut prouver le lien de cause à effet entre le vaccin reçu et votre mal. Bonne chance. Dix-sept requêtes seulement ont été admises sur 135!

 

linabmoreco.wordpress.com

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE BOLDUC


Une Mafia Médicale

 

ANITA PETEK-DIMMER


CORRUPTION DES JOURNAUX MÉDICAUX
Silence, on vaccine 1/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 2/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 3/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 4/9 (intégral)
Silence, on vaccine 5/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 6/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 7/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 8/9 (Intégral)
Silence, on vaccine 9/9 (Intégral)
Cet article est classé sous :Lina B. Moreco Vaccination Grippe ONF
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok