Vendredi, 26 mars 2010

PREMIÈRE PELLETÉE DE TERRE

Les travaux du futur Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) ont été officiellement lancés, jeudi, par le gouvernement Charest qui a dû, encore une fois, se défendre de procéder par PPP et justifier les augmentations de budget du projet.

 

Pour le premier ministre Jean Charest, ce projet est la jonction de deux grandes priorités des Québécois, soit la santé et l'économie. Ainsi, lors du point de presse organisé sur le site du futur Centre de recherche (CRCHUM) au centre-ville de Montréal, il a souligné qu'il permettra une plus grande offre de soins, une synergie entre les différentes unités de recherche et créera l'équivalent de 3000 emplois. Mais lorsque appelé à confirmer si la formule de construction en partenariat public-privé (PPP) offre une garantie que les coûts de construction ne seront pas dépassés,

M. Charest a répondu qu'il fallait mettre les choses en perspective, parce qu'il s'agit d'un projet de très grande envergure. « Il est tout à fait normal qu'il y ait un très haut niveau de complexité. Si chaque fois qu'il y a un imprévu, on se tord et on se met en morceaux... Il faut prendre ça une étape à la fois », a déclaré le premier ministre, en soulignant qu'avec les PPP, beaucoup de problèmes sont réglés en amont, avant le début de la construction. Malgré les critiques sévères du vérificateur général du Québec Renaud Lachance quant à l'utilisation des PPP, la présidente du Conseil du Trésor, Monique Gagnon-Tremblay, a assuré jeudi que le partenaire privé s'engage à remettre le projet dans les délais et à ne pas dépasser les coûts. « Il est indéniable que cette formule nous procure davantage de certitude sur les coûts et les délais, avant et après la période de construction. [...] Cela est une autre façon d'assurer que les contribuables en ont pour leur argent, quand on investit dans les infrastructures », a mentionné Mme Gagnon-Tremblay.

Pourtant, le projet initialement estimé à 320 M$ a connu quelques hausses de budget en cours de route, à la demande des soumissionnaires, et se chiffre maintenant à 470 M$. Ce budget inclut les coûts de construction, de financement et les coûts liés à l'entretien des infrastructures pendant 30 ans. La présidente du Conseil du Trésor a affirmé qu'après le rapport du vérificateur de novembre dernier, le gouvernement a entrepris de réévaluer les coûts et qu'il y a toujours un gain à procéder par PPP. Embarrassée, elle a admis que cette étude de coûts ne sera rendue publique que lorsque l'entente finale sera signée avec le partenaire privé. Pour l'instant, il n'existe qu'une entente de principe. Il n'y a finalement eu qu'un seul soumissionnaire pour ce projet, soit le consortium Groupe Accès Recherche Montréal, composé entre autres de la firme Fiera-Axium, qui a comme président Pierre Anctil. Celui-ci a notamment été le directeur général du Parti libéral du Québec de 1988 à 1993. M. Charest a rejeté du revers de la main les allusions de copinage, soulignant que le processus de soumission a été respecté.

Avant le point de presse, une cinquantaine de membres de différents syndicats et de citoyens ont manifesté devant le site du futur Centre de recherche pour dénoncer l'utilisation de la formule PPP. Parmi eux, le vice-président de la CSN, Louis Roy, a souligné que même si le gouvernement prétend que le PPP va coûter moins cher aux contribuables que la construction en mode public et que c'est le secteur privé qui va assumer les risques, ces affirmations sont fausses. Notant au passage qu'il n'y a eu qu'un seul soumissionnaire, Louis Roy a ajouté « qu'on soupçonne qu'il y a là quasi-collusion entre ceux qui donnent les contrats et ceux qui soumissionnent, parce qu'il n'y a pas de logique administrative, de saine gestion pour continuer dans cette voie. Mais le gouvernement s'entête ».

Le futur Centre de recherche abritera six unités de recherches et 110 équipes de chercheurs dans différents domaines. Ces centres de recherche étaient auparavant disséminés en plusieurs lieux. Le CRCHUM devrait être prêt d'ici 2013. Quant à la première phase de réalisation du mégahôpital universitaire, elle devrait être réalisée d'ici 2014.

Yvon Deschamps et le CHUM
Hitler et la saga du CHUM
CHUM
Cet article est classé sous :CRCHUM CHUM Jean Charest PPP Syndicat
career plus edu services pvt ltd india's no.1 abroad mbbs consultancy,About Columbus Central University

madhurima - 5 juillet 2019
Photo Shoot Location in Hyderabad
the foto garage
You stole my heart, but I'll let you keep it.
DM for perfect couple shoot @thefotogarage
Your shoot- Our location.

The Foto Garage is South India’s first and foremost comprehensive designer studio in a resort for all types of photo and videography shootings.


balu - 24 septembre 2019
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok