Jeudi, 26 mars 2015

LA LOUISIANE VOUS DIT BONJOUR

Photos: Bernard Gauthier, Patricia Beauregard, Pauline Noznick

Quoiqu’il en soit, quelque 150 000 citoyens américains d’origine cajun parlent encore le français en Louisiane du sud. Fait étonnant, d’autant plus qu’il n’y a pas si longtemps il était interdit de parler la langue de Molière dans les écoles sous peine d’être sévèrement puni.

 

À mon arrivée dans un commerce d’Arnaudville, à quelques kilomètres au nord de Lafayette, le propriétaire m’a répondu en français pour un service demandé. Quelle fut ma surprise que d’entendre parler français en sol américain en croyant que cette langue était en voie de disparition en Louisiane! «Regardez tout autour de vous, il y a un salon de coiffure, une épicerie, une pharmacie et d’autres commerces où les propriétaires de mon âge parlent encore le français.

À l’école primaire, il était formellement interdit de parler notre langue maternelle. Mais les choses ont évolué. Ce n’est plus comme autrefois», explique ce propriétaire.

Le Conseil pour le développement du français en Louisiane ou CODOFIL (Council for the Development of French in Louisiana) est un organisme communautaire voué à la promotion et au développement du français. Situé à Arnaudville, Les Coudres Pointes est un lieu de rencontre permettant aux Cajuns francophones de pratiquer et d’améliorer leur langue maternelle dans le cadre de diverses activités comme la cuisine, le tissage et le perfectionnement du français.

En Louisiane, le CODOFIL évalue à quelque 150 000 personnes pouvant s’exprimer en français à divers niveaux. Les Cajuns vivent dans une région surnommée l’Acadiana, située de l’embouchure du Mississipi à la frontière du Texas. «Nous avons notre propre drapeau qui flotte dans 22 paroisses (une paroisse est l’équivalent d’un comté dans les autres états) du territoire. Je dirais que depuis une vingtaine d’années, nous assistons à un regain de popularité de la culture française. Une vingtaine d’écoles d’immersion partielle en français sont présentes dans huit paroisses de l’Acadiana. Cela représente 4 400 élèves qui apprennent le français chaque année», raconte David Cheramie, ex- président du CODOFIL et directeur au Bayou Vermillion.   

À la fin de leurs études, les étudiants sont appelés à parfaire leurs connaissances du français au Québec et en France. «L’apprentissage du français nous permet de renouer avec nos racines acadiennes, françaises et mêmes africaines. C’est sûr que le français est toujours menacé de disparaître, mais la Louisiane a toujours été une terre d’accueil pour bon nombre de francophones. C’est le cas de plusieurs Vietnamiens qui ont choisi de s’établir chez nous après la guerre du Vietnam. Le français fait partie intégrante de notre personnalité, de notre culture et de notre histoire.»

RANDOL'S

À Lafayette, le Randol’s restaurant est le lieu de rencontre reconnu pour déguster des plats typiquement cajuns et danser sous des airs cajuns. À première vue, la musique cajun pourrait se comparer au country. Mais ce n’est pas du tout le cas. La présence d’un accordéoniste et d’un violoniste caractérise la musique cajun. Le restaurant se veut simple et convivial. Le poisson frais du jour arrive directement du Golfe du Mexique et le choix est abondant. C'est un endroit à ne pas rater.

BLUE MOON

Après un bon repas et avoir dansé au Randol’s, pourquoi ne pas compléter la soirée au Blue Moon dans le Vieux Lafayette?  Les touristes se donnent rendez-vous dans cette sympathique maison ouverte depuis 2002. Les spectacles commencent vers 20h30 et rassemblent aussi bien des familles, des célibataires que des artistes et des politiciens. Tout se déroule à l’extérieur sous un toit de métal adjacent à la propriété et la boisson coule à flots. Le Blue Moon doit sa réputation à sa grande polyvalence dans la présentation des musiques du monde entier.

HISTOIRE DES CAJUNS

Deux endroits à visiter pour bien comprendre l’histoire des Acadiens et de leurs descendants : le Centre culturel acadien et Vermilionville. Deux beaux chefs-d’œuvre qui relatent le quotidien d’un peuple vivant au milieu du 19e siècle. Au Centre culturel, un film sur l’histoire de l’Acadie, d’une durée de 12 minutes, tourne en boucle et résume parfaitement bien les défis que relevaient les habitants pour survivre dans des conditions très difficiles.

À Vermilionville, le touriste est appelé à se promener à travers la reconstitution d’un village des années 1765 à 1890. Les cultures acadienne, amérindienne et créole se côtoient d’un bâtiment à l’autre. Situé sur les rives du Bayou Vermilion, il n’est pas rare d’apercevoir un alligator se prélasser au soleil. Malheureusement cette journée-là, il pleuvait à boire debout. Des interprètes en costume d’époque relatent les faits majeurs qui ont marqué cette époque. Certains parlent français, d’autres non. Un restaurant sur place propose divers mets cajuns. Si vous aimez la cuisine épicée, voilà votre chance. La cuisine cajun est reconnue pour ses mets assez épicés.

TABASCO

Une visite à Lafayette est un passage obligé sur Avery Island, à une heure de route. Pourquoi? Pour découvrir l’usine Tabasco et la fabrication de ses produits en usine. Et un peu plus loin sur l’île, le Jungle Gardens, un jardin naturel d’une beauté exceptionnelle de 170 acres où l’on peut emprunter des sentiers à pied ou se déplacer en automobile.

Depuis 145 ans, Tabasco produit ses diverses sauces sur Avery Island grâce à trois ingrédients naturels : le poivron rouge, le sel de l’île et le vinaigre distillé. Avery Island est situé dans un environnement tout à fait propice pour la récolte de poivrons et l’une des cinq îles de la Louisiane à s’élever à une cinquantaine de mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait un paradis naturel pour les espèces végétales.

Les produits de Tabasco sont exportés dans plus de 180 pays à travers le monde et une visite guidée permet d’observer les travailleurs à l’œuvre.

JUNGLE GARDENS

Jungle Gardens est un endroit protégé pour sa faune et sa flore. La distance minimale à parcourir est de 5 kilomètres. Il n’y a pas de toilette, ni de fontaine. Il faut tout prévoir avant le grand départ.

Votre cellulaire vous permettra d’en apprendre davantage, en vous pointant devant une borne bien affichée, sur le quotidien des animaux en liberté comme les alligators et l’historique de la flore qui s’y trouve en abondance. Et qu’est-ce qui nous attend? De tout : azalées, caméléas, alligators, tortues, cerfs et ratons laveurs dans les collines et les marais autour des jardins. Et même des bambous!

Tout au long du parcours, de magnifiques chênes ancestraux et de cyprès entourés de mousse espagnole font de ce jardin un paradis sur terre. On ne se lasse pas d’immortaliser en photos des paysages aussi uniques les uns que les autres. Chaque printemps, à l’extrémité du jardin, il y a ce qu’on appelle le Bird City, c’est-à-dire un sanctuaire où viennent nicher chaque année des aigrettes. C’est un rendez-vous pour tous les ornithologues.

CAFÉ VERMILIONVILLE

Vous aimeriez savourer une bonne soupe à la tortue ou bien à la dinde fumée et aux andouilles, et comme plat de résistance de la viande d’alligator badigeonnée à la sauce Dijon? Je vous propose le Café Vermillion à Lafayette. L’établissement est reconnu pour sa haute cuisine et a même été cité dans le livre 1 000 places to see before you die.

La semaine prochaine, je vous propose une visite à Baton Rouge, capitale de la Louisiane.

VERMILIONVILLE

JUNGLE GARDENS

BUCHANAN LOFTS 

TABASCO FACTORY

POUPART'S BISTRO

BLUE MOON SALOON

THE FRENCH PRESS

CAFÉ VERMILIONVILLE

BAYOU TECHE BREWING

BUREAU TOURISTIQUE LAFAYETTE

CATHEDRAL OF ST-JOHN THE EVANGELIST   

RANDOL'S RESTAURANT & CAJUN DANCEHALL

JEAN LAFITTE NATIONAL HISTORICAL PARK AND PRESERVE ACADIAN CULTURAL CENTER

BERNARD GAUTHIER

Cet article est classé sous :Bernard Gauthier Louisiane Lafayette Tourisme
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok