Lundi, 24 février 2014

SKI DE PRINTEMPS AU VERMONT

Des 16 stations de ski que compte le Vermont, la plus belle est sans doute Jay Peak, située à 140 km de Montréal et 292 km de Québec.

 


Avec une enveloppe de 100 millions de dollars américains dépensée il y a deux ans pour refaire ses infrastructures, la station Jay Peak nous accueille dorénavant dans le luxe et la volupté. Bill Stenger, président de la station et grand manitou à l’origine de son renouveau en parle comme d’un lieu « cozier », « warmer » et « friendlier » à tous les niveaux. Une visite nous a convaincu.

Ce qui fait la joie des adeptes de ce petit coin de paradis pour skieurs (20% de pistes pour débutants, 40% pour intermédiaires et 40% pour skieurs avancés) c’est son côté authentique et naturel ainsi qu’une certaine conception de ce qu’est réellement le luxe : un judicieux mariage entre confort et élégance.



En arrivant sur place, l’ampleur des travaux effectués a de quoi impressionner. L’ancien Hôtel Jay a été détruit. À sa place, on a inauguré simultanément un méga-parc aquatique intérieur (avec toit rétractable en été), une aréna et, surtout, un magnifique hôtel comprenant 177 suites. Très attaché à sa communauté, le PDG a veillé à ce que l’ameublement et les matériaux du nouvel hôtel soient de provenance locale. Les suites sont donc toutes aménagées et décorés avec des tuiles, duvets, boiseries, lampes, etc. made in country, le tout agencé avec un goût impeccable.



Juste à côté, l’hôtel le Tram Haus (adjacent au téléphérique), arbore un air de charme à mi-chemin entre le « old fashioned » et le style écolo de luxe. Notre préféré, avec ses immenses tables de réfectoire fabriquées de bois recyclées et sa déco à la fois résolument écolo et indéniablement luxueuse.  Un vaste choix de condos ultra-luxueux complète l’offre de logement de la station.

Un séjour familial à Jay Peak coûte en moyenne 400$600$ par nuit. 

LES REMONTÉES



À l’intention des connaisseurs, la petite dernière des remontées mécaniques de la station s’appelle The Green Mountain Flyer. Il s’agit d’un télésiège manufacturé par la compagnie italienne Leitner qui nous emmène 1 800 pieds plus haut en 7 minutes et peut transporter 2 600 skieurs à l’heure en demeurant presque parfaitement silencieuse. Une merveille ! Et que dire de la vue imprenable sur le lac Champlain qu’elle permet lorsque la visibilité est bonne?!  Il y a évidemment aussi le TRAM dont les toutes nouvelles cabines ont été fabriquées en Autriche.

SE RESTAURER



Alice’s Table, situé à l’intérieur de l’hôtel Tram Haus, a été baptisé en l’honneur d’Alice « Grammy Jay » Lewis, figure légendaire de l’endroit et à qui on doit notamment la notoriété de la cuisine réconfortante servit à Jay Peak.  À défaut de se souvenir d’elle, les plus anciens à avoir séjourné à la station n’auront pas oublié les arômes de sa cuisine familiale. Le restaurant offre une vue spectaculaire sur la montagne. On y sert les petits déjeuners et le repas du midi. Le soir, le menu est plus élaboré et on peut se régaler de fruits de mer.



Le Tower Bar est également fort prisé.  Chaleureux et accueillant, il offre lui aussi une vue fabuleuse et est décoré d’une partie du mécanisme de l’ancien télésiège double « Green chair ». On y sert des repas légers.

ROSE-LINE BRASSET

LES VOYAGES FORMENT LA JEUNESSE… MAIS À QUELS COÛTS?


Cet article est classé sous :Rose-Line Brasset Printemps Cuisine Bar
ok