Lundi, 5 septembre 2016

ET SI C’ÉTAIENT LES PETITS CULS…

Connor McDavid

Le championnat mondial de hockey se mettra en branle le 8 septembre prochain avec la présentation d’un match hors-concours avec les petits culs de moins de 23 ans au Centre Vidéotron.

 

Les vrais matchs seront tous disputés au Air Canada Center à Toronto. Pas un seul match du championnat du monde au Centre Bell, pourtant la mecque du hockey. La formation nord-américaine (les sans drapeaux) des moins de 23 ans pourrait causer une surprise. Les Canadiens et les Américains sont favoris, mais attention aux petits culs.


Auston Matthews, premier choix au repêchage des Maple Leafs de Toronto, Jonathan Huberdeau, Conner McDavid, Johnny Gaudreau, Nathan Mackinnon, Jack Eichel, et Brandon Saad ne sont pas des pieds de céleri. Les jeunes sont très rapides, et si les gardiens font les arrêts clés tout devient possible. Ils sont négligés, mais ils sont motivés, même s’ils sont sciés en deux. C’eut été intéressant aussi d’avoir une équipe «made in Québec» dans la compétition, mais Bettman (bête man) est trop frileux.



L’équipe Québec aurait assurément soulevé les passions, et elle aurait été très compétitive avec Patrice Bergeron, Jonathan Huberdeau, Kris Letang, Fleury, Antoine Vermette, David Desharnais, Maxime Talbot, et cie. Un jour peut être, s’il y a encore assez de québécois dans la LNH pour former une équipe compétitive. Les attentes sont élevées pour «Team Canada», les russes n’auront pas une vilaine équipe non plus. Pour les joueurs qui prendront part à cette compétition de haut niveau, il y a la fierté de représenter son pays, mais aussi et assurément des $$$$. Justement, ils vont toucher combien les joueurs de l’équipe gagnante, pas un mot là-dessus dans nos quotidiens et sur les chaînes spécialisées. Parce qu’en bout de ligne «Money talks et bullshit walks».


 
UN TORCHON
 
Un article publié le 3 septembre dernier dans le JDM a fait réagir, et soulevé l’ire de mon collègue Tom Lapointe, toujours à l’affût. Loin des yeux près du cœur. Il est question d’un palmarès créé par des experts de la chaîne ESPN, et qui laisse sous-entendre que les choses augurent mal pour l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. L’ami Tom a réagit. Il est vrai de dire que c’est ridicule de publier une telle nouvelle, nous sommes à un mois du début de la saison régulière, secondo: Michel Therrien n’aura pas la même équipe que la saison dernière, une équipe plus à son image.



Comme le soulignait , Tom Lapointe, Michel Therrien ne mérite pas cette pression assassine, et il en a rajoute. «Il y a tellement à écrire sur la dense actualité sportive aujourd’hui dans le baseball, football, tennis, etc. Toujours le hockey, les âneries et les potins de bas étage, pathétique». Il sera assurément question dans les prochaines semaines des prochaines partouzes et des nouvelles aventures des joueurs du Canadien. C’est le cas de le dire,on nivèle par le bas.
 
MARIEPIER MORIN À L’AVANT MATCH DES ALOUETTES: ET DORT MON PUBLIC DORT
 
J’écoute rarement des événements sportifs en français, que René Lévesque me pardonne, mais je ne suis pas le seul. Il n’y a pas grand-chose pour me convaincre d’ajuster mon appareil. À RDS (Réseau dans le studio) la semaine dernière, je suis tombé par hasard sur une émission d’avant-match des Alouettes et l’invitée était… Maripier Morin (la conjointe de Brendan Prust) devenue populaire pour sa participation à un show de télé-réalité, elle qui a un vocabulaire de 100 mots gros maximum. Pour tout vous dire j’aurais aimé mieux entendre un partisan coloré dans les gradins. Il fallait voir l’animateur et ex-joueur des Alouettes, Matthieu Proulx, s’émoustillé devant Maripier Morin, pathétique. Ca vol bas chez les Alouettes et pas seulement sur le terrain.



Toujours en zappant pendant les pauses à Sportsnet, je tombe sur la retransmission d’un match entre les Blue Jays et les Rays de Tampa Bay avec Jacques Doucet. Je partage son amour pour le baseball, et j’ai du respect pour lui. Mais vient un moment donné ou il fait savoir se retirer. C’était d’un ennui mortel, la balle qui touche le toit du stade, et c’est la faute du joueur, il parlait d’un circuit d’un point alors qu’il y avait deux coureurs sur les buts.

Déjà que le baseball est un sport lent, faut pas en rajouter. Mais soyons tout de même objectif, j’ai bien aimé le tandem François Paquette (émule de Denis Casavant) et Rodger Brulotte lors de la retransmission du match entre les Marlins de Miami et les Mets de New York. Un fait demeure de décrire un match à Tampa Bay dans des studios rue René Lévesque, ce n’est pas évident. Je reviens là-dessus, un moment donné il faut savoir se retirer. Willie Mays était un grand joueur de baseball. Mais il a persisté trop longtemps, et il a fini sa carrière avec une moyenne au bâton de moins de 200, pathétique.



Mais tout n’est pas noir, il y a quand même de bons commentateurs sportifs au Québec. Denis Casavant, Pierre Dumont, Rodger Brulotte, Mario Langlois, Jean-Paul Chartrand père et fils ( pourquoi il a quitté TVA Sport), les boys du 5 à 7, Chantal Machabée, Jean St-Onge, mais très peu en tenant compte du nombre. La relève n’a assurément pas pour nom Daniel Melancon…
 
JOSE BAUTISTA, UNE MAUVAISE ATTITUDE
 
Jose Bautista n’a vraisemblablement plus la tête aux Blue Jays. Son attitude lors du premier match de la série entre les Rays de Tampa Bay et les Blue Jays de Toronto en disait long. Retiré sur trois prises en neuvième manche, il n’a pas pris la peine de courir après que le receveur eut échappé la balle. A son retour dans l’abris des joueurs, il a eu droit à des remontrances de…Russell Martin qui était à prendre avec des pincettes après cette cuisante défaite. L’incident a échappé aux commentateurs, mais une chose est certaine Bautista ne fait pas l’unanimité dans le vestiaire. En son absence, les Blue Jays ont gagné avec régularité. Il n’est plus indispensable chez les Blue Jays. Je parie un petit deux qu’il va poursuivre sa carrière avec les Yankees de New York.


 
En terminant, vous pourrez bientôt entendre la version audio du «Bureau des sports» sur materrassefm.com.

RUSSELL MARTIN, UN DIGNE AMBASSADEUR
ok