Mardi, 17 mars 2015

JEAN PASCAL FRAPPE UN MUR

Mon regretté père René disait souvent: « pas la même sorte » pour illustrer un contraste quelconque entre un athlète et un autre.

 
J'étais dans les premières rangées pour assister au combat entre Kovalev et Pascal, samedi dernier. Et quelle mise en scène avec le band pour présenter les pugilistes. Digne de Las Vegas. Pour ce qui est du combat, je peux vous dire en toute objectivité que Pascal a été complètement déclassé. Et que l'arbitre lui a sauvé la peau en mettant fin au combat au 8e round; il n'aurait pas fait 30 secondes de plus. Il ne faut pas prendre les amateurs pour des imbéciles, il a beau prétendre le contraire, il n'était plus en moyen de se défendre.



Il y a certains commentateurs sportifs chauvins qui prétendent que l'arbitre a mis fin au combat trop tôt;nous n'étions pas sur la même planète samedi dernier.


JEAN PASCAL UN PETIT COTÉ VANITEUX


C'est ce petit côté vaniteux de Pascal qui irrite plusieurs personnes. De prétendre qu'il a sonné Kovalev, foutaise. Le boxeur Sébastien Gauthier était d'accord avec moi pour dire que Pascal avait mangé une volée, comme plusieurs amateurs de boxe présents au Centre Bell samedi dernier, d'ailleurs. Et de laisser croire qu'il n'a jamais dit qu'il allait gagner le combat, il a la mémoire courte. D'ailleurs, à notre arrivée au Centre Bell, on nous a remis un échantillon du parfum JP (Jean Pascal) avec la photo de Jean Pascal, et il était écrit: "Les titres et l'argent sont volatiles, tandis que l'histoire reste à jamais! J'aime être le négligé! Je vous présente l'odeur de la victoire!", un brin imbu de lui-même, Jean Pascal.



Et honnêtement, je ne pense pas que ce fut le combat le plus éprouvant dans la carrière de Kovalev. Pour tout vous dire, ce fut "A walk in the park" pour Sergey Kovalev. Et pourquoi Kovalev donnerait un combat revanche à Pascal? D'autre part, ce ne fut pas l'idée du siècle de permettre à sa petite fille d'assister au combat. Jean Pascal, est-ce bien le gars que le pape des journalistes sportifs, Réjean Tremblay, désigne comme étant d'une intelligence supérieure à la moyenne...



LE TOUT MONTRÉAL Y ÉTAIT

Un gala de boxe fait déplacer beaucoup de vedettes, de gens d'affaires, des mafieux aussi, quoique moins visibles que par le passé. On est loin de l'époque de Mom Boucher. Le Doc Mailloux prenait place dans les premières rangées, José Théodore aussi, tout juste en avant de moi. Réjean Tremblay, il en impose, faisait les cent pas tout autour du ring. Josélito Michaud, du 91.9 fm, Paul Larocque de TVA, était-il en mission pour JE...

Jonas, plusieurs vedettes de la télésérie Lance et Compte, Mario Lirette, le roi des ondes, son fils Philo de CKOI, il est encore meilleur que le paternel, les cuistots Louis-François Marcotte et Martin Picard, le Pied de cochon, Mario Langlois, qui était en devoir, toujours un plaisir de renouer avec lui, Ménick, il ne manque jamais un gala de boxe, Sébastien Gauthier, que je considère comme le meilleur ambassadeur pour son sport au Québec avec Lucian Bute. David Lemieux, en pleine ascension, était aussi sur place. Tout ce beau monde sous l'oeil du Dragon...

Le plus en demande était Bernard Hopkins, qui a pris plusieurs photos avec les amateurs avec toujours beaucoup de gentillesse, à mon grand étonnement d'ailleurs. J'ai aussi croisé Adonis Stevenson, qui était accompagné de ses gardes du corps, lui aussi a un gros gros ego. Je l'ai aussi croisé en fin de soirée au volant sa lamborghini orange en pleine tempête de neige; mettons que ce n'était pas la soirée idéale pour sortir avec un tel véhicule. Un autre d'une intelligence supérieure, probablement...

LE BASEBALL À NOS PORTES

Les pourparlers entre la ville de Tampa Bay et les Rays sont difficiles. Les Rays veulent un stade ouvert. La ville ne semble pas favorable à cette idée. Le maire Denis Coderre était de passage tout récemment au camp d'entraînement des Blue Jays de Toronto à Dunedin, en Floride, à une trentaine de kilomètres de Tampa Bay, pour une fois de plus promouvoir le retour du baseball et des Expos à Montréal. On ne pourra pas dire que le maire de Montréal dort au gaz. Il en a profité pour rencontrer Paul Beaston, le grand manitou des Blue Jays, mais aussi et bien sûr Russell Martin, qui a de nouveau déclaré qu'il viendrait à Montréal à rabais. La brasserie Budweiser vient de sortir une promotion, à l'achat d'une caisse de 24 (maintenant une caisse de 27) vous avez un chandail ou une casquette des Expos. Bref, y a du baseball dans l'air, et cela est une maudite bonne nouvelle.

CET ARTICLE EST VIRAL


LA BOXE A UN ŒIL AU BEURRE NOIR
ok