Jeudi, 9 avril 2015

LA COUPE STANLEY AUX RANGERS

Le gardien des Rangers, Henrik Lundqvist.

Le temps est venu de faire votre choix, à savoir quelle équipe va soulever le gros bol d’argent quelque part en juin.

 
Après avoir consulté les forces et les faiblesses de certaines équipes, j’en suis venu à la conclusion que les Rangers étaient dans une classe à part. Les Rangers sont très équilibrés, une attaque solide, une bonne brigade défensive, six bons défenseurs, un gardien solide sous pression en Lundqvist. Un « leader » hors du commun en Martin Saint-Louis, qui a trouvé le moyen de marquer plus d’une vingtaine de buts encore cette année. Ils ont aussi un bon jeu de puissance, et ils sont solides en infériorité numérique. Bref, les Rangers n’ont pas de faiblesses.

Et ils ont un bon entraîneur-chef en Alain Vigneault. Ils ont ce que le Canadien n’a pas, trois bonnes lignes d’attaque. Une trentaine de buts de plus que le Canadien, en bout de ligne. Nous aurons droit, à mon humble avis, à une finale entre les Rangers et les Blues de Saint-Louis. Pour ce qui est du Canadien, il aura toutes les misères du monde à franchir la première ronde. Price a encore tout à prouver en série d’après saison. A Rod, à titre d’exemple, a toujours bien frappé en saison régulière chez les Yankees, avant de tomber à plat en série d’après-saison. Je reconnais que sans Price, le Canadien n’aurait pas fait les séries d’après-saison, mais en série, il n’a pas des statistiques très convaincantes. À ceux qui pensent que le Canadien va gagner la Coupe Stanley en 2015, il faudrait sérieusement consulter… Le Canadien a une bonne ligne d’attaque et demie, mais ce n'est pas suffisant pour aspirer aux grands honneurs.


Alex Rodriguez a toujours été excellent en saison régulière, mais très ordinaire en série d'après-saison.

PRICE MEILLEUR QUE ROY?

La mémoire est une faculté qui oublie. Réjean Tremblay devrait songer à changer de médication… de comparer Carey Price à Patrick Roy, il me semble que c’est un peu tôt pour faire des comparaisons semblables, et c'est un manque de respect à l'endroit de Patrick Roy. C’est le même gars qui a déjà écrit que Jean Pascal était d’une intelligence au-dessus de la moyenne, alors…


Réjean Tremblay a la mémoire courte.

Patrick Roy a beaucoup plus de caractère que Price, et il a gagné deux coupes Stanley. J’en conviens, Price a gagné la médaille d’or avec le Canada aux Jeux Olympiques, mais force est d’admettre qu’il avait toute une équipe devant lui. Nous pourrons faire une comparaison équitable entre les deux hommes, la journée où Price aura gagné sa première Coupe Stanley. La journée où Price pourra jouer malgré la douleur. En 93, Roy n’avait pas une équipe aussi redoutable que cela devant lui, et il est parvenu à conduire le Canadien aux grands honneurs. Des nerfs d’acier, il a gagné dix matchs en prolongation lors de cette fameuse saison 93. Et Price, en prolongation, n’a pas de très bonnes statistiques.


Patrick Roy était dans une classe à part.

C’est un bon gardien, Carey Price, mais pas le meilleur de l’histoire du Canadien, tout de même; du moins, pas encore. Il y a eu aussi un certain Ken Dryden qui n’était pas mauvais du tout sous pression. Mon oncle Réjean commence à n’en perdre des bouts… A-t-il peur de passer pour un vieux grincheux…


Carey Price devra faire la preuve qu'il est aussi excellent sous pression.

MICHEL THERRIEN, L’ENTRAÎNEUR DE L’ANNÉE

Aucun doute dans mon esprit, Michel Therrien mérite le titre d’entraîneur de l’année dans la LNH. Bob Hartley serait également un très bon choix. Voilà deux entraîneurs qui ont composé avec des équipes bien ordinaires. Il n’y a pas de Crosby ni d’Ovechkin chez les Canadiens ou les Flames de Calgary, un joueur capable de faire la différence à lui seul. Therrien a fait des miracles avec l’équipe qu’il avait sous la main. Il impose le respect dans le vestiaire. Son directeur-général ne lui a pas nécessairement facilité la tâche lors de la période des transactions. Ce ne sont pas les dernières acquisitions de Marc Bergevin qui vont conduire le Canadien à la terre promise. Les deux, Therrien et Hartley, sont de l’école des frères Morissette, qui ont fait la pluie et le beau temps pendant les bonnes années de hockey du Titan de Laval, dans la LHJMQ.



MARC BERGEVIN, PAS UN GÉNIE

Les pseudos experts de la chapelle sportive sont tombés à bras raccourcis sur l'ex-directeur-général du Canadien, Pierre Gauthier. Et pourtant, lui et son personnel n'ont pas pris que de mauvaises décisions. Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk furent des choix de repêchage sous la férule de Pierre Gauthier. C'est également sous la direction de Pierre Gauthier que le Canadien a repêché un certain Carey Price. Pas un mauvais choix, tout de même. Bergevin n'a impressionné personne lors de la dernière période des transactions en faisant l'acquisition de Devante Smith-Pelly et Torrey Mitchell. Il a eu la main heureuse, cependant, avec Jeff Petry. Un joueur comme Jagr aurait pu faire une grosse différence chez le Canadien. Il n'a pas été très habile non plus dans le dossier de P.K. Subban, qui a finalement  coûté plus cher que prévu. Il faudra attendre dans le cas de Bergevin avant de dire qu'il est un DG dans une classe à part. Il y a eu un certain Sam Pollock dans l'histoire du Canadien qui n'était pas vilain du tout. Moi, je me souviens...


Marc Bergevin n'a encore rien prouvé.

MONTRÉAL EN MODE BASEBALL

Le weekend dernier, le baseball a repris la place qui lui revient à Montréal. Plus de 96 000 spectateurs ont assisté aux deux matchs hors concours entre les Reds de Cincinnati et les Blue Jays de Toronto. En somme, 245 spectateurs de plus que l'an dernier pour les deux matchs contre les Mets de New York. Ce n'était donc pas un feu de paille, il y a un réel engouement pour le retour des Expos. Le maire Coderre a une rencontre de prévue avec le nouveau commissaire du baseball en mai prochain, à New York. Le baseball a les yeux sur Montréal, mais tout passe par la construction d'un nouveau stade. Un nouveau stade, c'est une condition sine qua non du baseball majeur.



Ceux qui, comme Gilles Proulx, prétendent que le stade Olympique pourrait encore faire la job sont dans le champ gauche. C'était correct dans les années 80, mais pas dans les années 2000. Trop loin de l'action, le stade Olympique n'a pas été conçu pour le baseball. Il faut créer une rareté pour les billets avec un stade d'une capacité de 35 000 personnes. Et l'avenir du baseball passe aussi par une équipe déjà établie, et non pas par une équipe de l'expansion. Par ailleurs, il n'y a pas beaucoup d'attrait dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Voilà pourquoi il faut un stade au centre-ville de Montréal. Un dossier à suivre...



L’HOMOSEXUALITÉ DANS LE SPORT
JAV VR Watch 100s of full Japanese Adult Videos streaming at JAVRedlight.com including in VR! Just what you want on demand.


web - 27 octobre 2017
Thanks for the information your article brings. home-buyer.co.uk

home-buyer.co.uk - 21 novembre 2017
I am here for the share this post to all web users need to find where do i find control panel windows 10 and save the all setting for batter working.


Thanos - 12 mars 2019
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok