Jeudi, 19 novembre 2015

LES FOUS D’ALLAH DANS L’ARÈNE SPORTIVE

Photo: Le Figaro

Les tristes évènements au stade de France viennent nous rappeler que nous ne sommes pas à l’abri. Les fous d’Allah frappent partout. N’eut été de la présence d’esprit des agents de sécurité au stade de France, ce n’est pas d’une centaine de morts dont il aurait été question, mais de milliers.

 
Imaginez un instant un kamikaze qui se fait sauter en plein Centre Bell, un samedi soir, ou encore dans un Stade olympique bondé lors d’un match hors concours des Blue Jays. Le Centre Bell devrait augmenter le nombre d’agents de sécurité à la guérite, tout comme la RIO. Au prix que Molson vend sa bière, ce serait la moindre des choses. La sécurité des partisans doit être la priorité. La fouille ne doit pas être faite sommairement, comme ce fut le cas dans les dernières années.

Il faut uniformiser la sécurité, avec notamment des détecteurs de métal dans tous les amphithéâtres. Il en va de même pour les salles de spectacles. Bref, redoubler de prudence.

Le métro est aussi une cible de choix. Après 22h, il n’y a plus personne à la guérite dans certaines stations de métro, et les caméras de surveillance n’effraient pas du tout les fous d’Allah. Ces derniers ont frappé au marathon de Boston, mais ils ont échoué au stade de France. Bien sûr, c’est difficile d’avoir un parfait contrôle lors de marathons, ou de défilés, mais si au moins on pouvait limiter les dégâts, en contrôlant ce que nous pouvons contrôler.



Pour tout vous dire, je préfère de beaucoup voir un événement sportif dans le confort douillet de mon salon. Lorsqu’un doute s’installe... Dans les années 60,70, 80 et 90, nous pouvions assister à un événement sportif en toute quiétude. Ce temps-là est malheureusement révolu. L’émeute suite à la suspension de Maurice Richard, ou encore l’émeute suite à la dernière conquête de la Coupe Stanley par le Canadien en 1993, de la petite bière par rapport à un carnage dans un amphithéâtre de 20 000 places, avec très peu d’espace dans les allées, ou encore dans un stade de 60 000 personnes. Il ne faudrait pas perdre cela à l’esprit.



LE CANADIEN JOUE-T-IL AU-DESSUS DE SA TÊTE?

Il est encore tôt pour rêver à la Coupe Stanley, j’en conviens, mais force est d’admettre que c’est un maudit bon départ! Il y a encore beaucoup d’eau qui va couler sous les ponts d’ici là. Chose certaine, le Canadien trône toujours au sommet du classement général (au moment d’écrire ces lignes) à égalité avec les Rangers de New York. Très peu d’observateurs, pour ne pas dire aucun, ne pouvaient prévoir un tel début de saison du tricolore. Encore moins en l’absence de Carey Price, alors que plusieurs croyaient que le Canadien allait connaître une certaine baisse de régime.



En regardant de plus près l’alignement du Canadien, il est logique de croire que le Canadien peut espérer se rendre aussi loin qu’en finale de la Coupe Stanley. Ils ont maintenant le meilleur tandem de gardiens de but dans la LNH, en Price et Condon (il n’est pas un feu de paille), la meilleure brigade défensive dans le circuit. Et selon moi, le meilleur entraîneur-chef en Michel Therrien. Bref, il ne manque qu’un compteur d’une quarantaine de buts aux Canadiens pour aspirer aux grands honneurs. Et il n’est pas dit que Bergevin ne va pas transiger d’ici la pause des étoiles, sans pour autant sacrifier l’avenir de l’équipe. Bref, le printemps 2016 promet d’être fertile en émotions!



LES ALOUETTES VOLENT BAS

Une saison de misère pour nos oiseaux. Jim Popp, qui persiste à croire qu’il est un entraîneur-chef. Les Alouettes n’ont gagné que six matchs cette saison. Ils ont eu recours à quatre quarts durant la saison, minimum. Les assistances sont à la baisse. Bref, « ça va mal à chope ». Et Popp qui s’empresse d’annoncer qu’il sera de retour comme entraîneur-chef en 2016. Ce n’est pas vendeur.



Les Alouettes ont besoin d’un nouveau souffle. Pourquoi ne pas donner une chance tout de suite à Anthony Cavillo? Il ne peut pas faire pire que Popp, et ce serait bien vu des partisans. Cavillo a le respect des partisans. Il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Les Alouettes ont pris une moyenne débarque au cours des dernières années, et avec l’Impact qui gagne en popularité, il y a urgence en la demeure. Soudainement, le stade Percival Molson est devenu trop grand pour les Alouettes.



LE RETOUR DES EXPOS...

On n’entend plus parler du retour du baseball majeur à Montréal. Pas une seule ligne dans nos quotidiens. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles? J’espère que c’est le cas. Je trouve tout de même curieux qu’à chaque année, dans les jours précédant les matchs hors-concours des Blue Jays au Stade olympique, et les jours suivants, Denis Coderre est sur toutes les tribunes pour dire que le dossier avance. Comme plusieurs partisans, j’ai bien hâte de connaître l’identité des gens d’affaires derrière le projet. Il me semble que cela fait longtemps que nous n’avons pas eu de nouvelles dans ce dossier. Play Ball, Monsieur le maire.



GALA DE BOXE À ST-JÉRÔME EN AVRIL PROCHAIN

J’ai appris de bonnes sources qu’un  gala de boxe se tiendra à St-Jérôme en avril prochain à l’aréna Melançon. Plus de détails dans mon prochain blog. Soit-dit en passant, le boxeur Sébastien Gauthier, un des boxeurs les plus spectaculaires que j’aie eu la chance de voir à l’oeuvre avec Arturo Gatti, est natif de St-Jérôme. Il habite d’ailleurs toujours à St-Jérôme. Sébastien a déjà été septième au monde dans sa catégorie. Maintenant à la retraite, il n’a jamais été reconnu à sa juste valeur.



LES OPINIONS EXPRIMÉES SONT CELLES DE L’AUTEUR ET NE REFLÈTENT PAS NÉCESSAIREMENT CELLES DU PORTAIL DU GRAND MONTRÉAL LaMétropole.com

LA PROLONGATION À 3 CONTRE 3... OU COMMENT DÉNATURER LE HOCKEY

Imaginez un instant un kamikaze qui se fait sauter en plein Centre Bell, un samedi soir, ou encore dans un Stade olympique bondé lors d’un match hors concours des Blue Jays. Le Centre Bell devrait augmenter le nombre d’agents de sécurité à la guérite, tout comme la RIO. Au prix que Molson vend sa bière, ce serait la moindre des choses. La sécurité des partisans doit être la priorité. La fouille ne doit pas être faite sommairement, comme ce fut le cas dans les dernières années. Il faut uniformiser la sécurité, avec notamment des détecteurs de métal dans tous les amphithéâtres. Il en va de même pour les salles de spectacles. Bref, redoubler de prudence.

 

Le métro est aussi une cible de choix. Après 22h, il n’y a plus personne à la guérite dans certaines stations de métro, et les caméras de surveillance n’effraient pas du tout les fous d’Allah. Ces derniers ont frappé au marathon de Boston, mais ils ont échoué au stade de France. Bien sûr, c’est difficile d’avoir un parfait contrôle lors de marathons, ou de défilés, mais si au moins on pouvait limiter les dégâts, en contrôlant ce que nous pouvons contrôler. Pour tout vous dire, je préfère de beaucoup voir un événement sportif dans le confort douillet de mon salon. Lorsqu’un doute s’installe... Dans les années 60,70, 80 et 90, nous pouvions assister à un événement sportif en toute quiétude. Ce temps-là est malheureusement révolu. L’émeute suite à la suspension de Maurice Richard, ou encore l’émeute suite à la dernière conquête de la Coupe Stanley par le Canadien en 1993, de la petite bière par rapport à un carnage dans un amphithéâtre de 20 000 places, avec très peu d’espace dans les allées, ou encore dans un stade de 60 000 personnes. Il ne faudrait pas perdre cela à l’esprit.

 

LE CANADIEN JOUE-T-IL AU-DESSUS DE SA TÊTE?

 

Il est encore tôt pour rêver à la Coupe Stanley, j’en conviens, mais force est d’admettre que c’est un maudit bon départ! Il y a encore beaucoup d’eau qui va couler sous les ponts d’ici là. Chose certaine, le Canadien trône toujours au sommet du classement général (au moment d’écrire ces lignes) à égalité avec les Rangers de New York. Très peu d’observateurs, pour ne pas dire aucun, ne pouvaient prévoir un tel début de saison du tricolore. Encore moins en l’absence de Carey Price, alors que plusieurs croyaient que le Canadien allait connaître une certaine baisse de régime.

 

En regardant de plus près l’alignement du Canadien, il est logique de croire que le Canadien peut espérer se rendre aussi loin qu’en finale de la Coupe Stanley. Ils ont maintenant le meilleur tandem de gardiens de but dans la LNH, en Price et Condon (il n’est pas un feu de paille), la meilleure brigade défensive dans le circuit. Et selon moi, le meilleur entraîneur-chef en Michel Therrien. Bref, il ne manque qu’un compteur d’une quarantaine de buts aux Canadiens pour aspirer aux grands honneurs. Et il n’est pas dit que Bergevin ne va pas transiger d’ici la pause des étoiles, sans pour autant sacrifier l’avenir de l’équipe. Bref, le printemps 2016 promet d’être fertile en émotions!

 

LES ALOUETTES VOLENT BAS

 

Une saison de misère pour nos oiseaux. Jim Popp, qui persiste à croire qu’il est un entraîneur-chef. Les Alouettes n’ont gagné que six matchs cette saison. Ils ont eu recours à quatre quarts durant la saison, minimum. Les assistances sont à la baisse. Bref, « ça va mal à chope ». Et Popp qui s’empresse d’annoncer qu’il sera de retour comme entraîneur-chef en 2016. Ce n’est pas vendeur. Les Alouettes ont besoin d’un nouveau souffle. Pourquoi ne pas donner une chance tout de suite à Anthony Cavillo? Il ne peut pas faire pire que Popp, et ce serait bien vu des partisans. Cavillo a le respect des partisans. Il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Les Alouettes ont pris une moyenne débarque au cours des dernières années, et avec l’Impact qui gagne en popularité, il y a urgence en la demeure. Soudainement, le stade Percival Molson est devenu trop grand pour les Alouettes.

 

LE RETOUR DES EXPOS...

 

On n’entend plus parler du retour du baseball majeur à Montréal. Pas une seule ligne dans nos quotidiens. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles? J’espère que c’est le cas. Je trouve tout de même curieux qu’à chaque année, dans les jours précédant les matchs hors-concours des Blue Jays au Stade olympique, et les jours suivants, Denis Coderre est sur toutes les tribunes pour dire que le dossier avance. Comme plusieurs partisans, j’ai bien hâte de connaître l’identité des gens d’affaires derrière le projet. Il me semble que cela fait longtemps que nous n’avons pas eu de nouvelles dans ce dossier. Play Ball, Monsieur le maire.

 

GALA DE BOXE À ST-JÉRÔME EN AVRIL PROCHAIN

 

J’ai appris de bonnes sources qu’un  gala de boxe se tiendra à St-Jérôme en avril prochain à l’aréna Melançon. Plus de détails dans mon prochain blog. Soit-dit en passant, le boxeur Sébastien Gauthier, un des boxeurs les plus spectaculaires que j’aie eu la chance de voir à l’oeuvre avec Arturo Gatti, est natif de St-Jérôme. Il habite d’ailleurs toujours à St-Jérôme. Sébastien a déjà été septième au monde dans sa catégorie. Maintenant à la retraite, il n’a jamais été reconnu à sa juste valeur.

ok