Mercredi, 28 janvier 2015

LES TRICHEURS

J’avais quasi la larme à l’œil en écoutant le plaidoyer de Morissette l’autre soir, et de certains autres à l’égard de Mike Ribeiro...

Un juste reflet de la société, le monde du sport compte aussi son nombre de tricheurs, dans cet univers bien particulier, vous pouvez cependant en sortir quasi indemne. Il est possible d’être sur le party pendant toute une saison, et même plus, sans en payer nécessairement le prix.

 
Il y aura toujours un Dave Morissette quelque part pour prendre votre défense. Et la beauté dans tout cela, pas besoin de dédommager votre employeur qui vous a donné un pont d’or. Vous n’avez pas été performant parce que toujours sur le party, pas de problème, votre salaire vous sera versé quand même dans votre compte de banque. Et le pire, c’est que ce n’est pas le propriétaire de l’équipe pour qui le public aura une certaine sympathie, mais pour l’athlète qui a manqué de loyauté envers sa famille, ses partisans, et ses patrons.

J’avais quasi la larme à l’œil en écoutant le plaidoyer de Morissette l’autre soir, et de certains autres à l’égard de Mike Ribeiro qui a vécu… l’enfer à Phoenix, pauvre de lui.



LES BALLONS DÉGONFLÉS


Le scandale des ballons dégonflés impliquant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, ce n’est rien pour écrire à sa mère. C’est connu, certaines équipes dans le baseball majeur laissent pousser le gazon à l’avant-champ pour favoriser leur équipe. C’est subtile, rien de dramatique. C’est le même gazon pour les deux équipes, et le même ballon, alors…



PETE ROSE AU BANC DES ACCUSÉS

Il en a mis du temps avant de reconnaître ses fautes. Il est finalement passé aux aveux en… signant des balles de baseball sur lesquelles il admet avoir triché: « I’m sorry, I bet on baseball ». Des balles vendues jusqu’à 700 00$.



Le maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, en a une dans son bureau, qu’il conserve précieusement. Les Reds vont-ils rendre hommage à Pete Rose lors du match des étoiles à Cincinnati cette année?



LE MAIRE DE BOIS-DES-FILION DONNE SON APPUI À CODERRE

Le maire de Montréal, Denis Coderre, peut compter sur un appui de taille dans ses démarches pour le retour du baseball majeur à Montréal, en la personne du maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque. « J’ai rencontré le maire Coderre tout récemment pour l’assurer de mon appui dans ce dossier ».



À ROD ET LES AUTRES TRICHEURS


Tous les joueurs de baseball pris dans le scandale des substances interdites ont tous plaidé pour la plupart non coupable, même un coup pris en flagrant délit, y compris Eric Gagné. Par la suite, ils n’ont eu d’autres choix que d’avouer. Certains persistent encore à tout nier malgré les preuves accablantes. C’est le cas notamment d’Alex Rodriguez, pas digne d’un grand joueur des Yankees, et Roger Clemens. Il y a eu aussi Tim Raines, à une autre époque, qui a avoué avoir pris de la poudre magique alors qu’il évoluait avec les Expos. La raison pour laquelle, d’ailleurs, il risque d’attendre encore bien longtemps sur le perron du temple de la renommée du baseball à Cooperstown, peut-être aussi longtemps que Pete Rose.



Sammy Sosa et Mark Mcguire aussi; Sosa a ajouté l’injure à l’insulte en frappant avec des bâtons qui n’étaient pas en règle. Bref, le sport professionnel a eu son lot de tricheurs. La seule justice, c’est qu’ils ne seront vraisemblablement jamais admis au temple de la renommée de leur sport. Pas un seul n’a fait amende honorable auprès des partisans et des propriétaires d’équipes. Heureusement, il y a encore des joueurs honnêtes comme Pedro Martinez et Vladimir Guerrero.



AL KALINE LE PLUS HONNÊTE AVEC BOBBY ORR

Al Kaline en avait surpris plusieurs en déclarant ouvertement qu’il ne méritait pas son plein salaire après avoir traversé une année difficile avec les Tigers de Détroit. Bobby Orr aurait pu poursuivre sa carrière d’un an ou deux avec les Blackhawks de Chicago, mais il avait déclaré qu’il ne serait pas honnête de continuer sur une seule jambe. Ils ne sont pas légion, les athlètes du genre, aujourd’hui.



BON SUPER BOWL

Comme plusieurs, je serai devant le petit écran dimanche pour le match du Super Bowl à Phoenix, en Arizona. Et j’ai bon espoir que les Patriots auront le dessus sur les Seahawks de Seattle. Tom Brady est plus fiable que Wilson. Parlant d’athlète honnête, Tom Brady vient en tête de liste. Voilà un athlète qui est un exemple sur le terrain comme à l’extérieur. Il en sera à son sixième Super Bowl dimanche, assurément un des plus grands quarts dans l’histoire de la NFL.

LES TOP FEMMES JOURNALISTES DANS LA JUNGLE SPORTIVE
ok