Vendredi, 25 novembre 2016

RON FOURNIER IMMORTALISÉ

Ron Fournier aura marqué le monde du sport. Il est unique en son genre. Il est tellement populaire que la compétition a besoin d’un animateur et d’une douzaine de collaborateurs pour rivaliser.

 

Et surtout, et contrairement à certains, il a un immense respect pour ses auditeurs. Les Braves D’Ahuntsic et la ville de Montréal lui a rendu un hommage mérité, la semaine dernière, en lui faisant une place de choix dans le temple de la renommée de l’aréna Ahuntsic. En prime, les officiels ont maintenant droit au studio Ron Fournier qui fait office du vestiaire des arbitres. Un superbe vestiaire avec des photos de Ron comme officiel avec les Guy Lafleur, Wayne Gretzky, et....Kerry Fraser.




Et l’historique de sa carrière comme arbitre, mais aussi comme animateur de radio. Ron a fait ses débuts dans le sport avec les Braves D’Ahutsic. Les Braves D’Ahuntsic furent un tremplin pour les Richard, Denis, Baron, Fournier et plusieurs autres. Les Braves D’Ahuntsic n’ont négligé aucun détail pour faire un succès de cet événement. Plusieurs dignitaires ont assisté à cette soirée mémorable. Rodger Brulotte, dont c’était le sixième anniversaire de mariage, tenait à être présent malgré tout, même MC Gilles, D’Infoman, a tenu à immortaliser l’événement avec son caméraman. Le maire Coderre qui revenait tout juste d’un voyage pour représenter la ville, brillait par son absence. Mais il avait délégué le maire de l’arrondissement Ahuntsic pour le représenter.



Invité à prendre la parole, Ron Fournier a remercié tout le monde et tout particulièrement un jeune qui avait fait le voyage en autobus puis en métro avec sa mère pour venir rencontrer son idole. Un raconteur hors de l’ordinaire, il aurait aussi fait un excellent comédien ou humoriste, Ron a raconté des anecdotes savoureuses lors de son allocution alors qu’il était officiel dans L’AMH, c’est là que tout a commencé, et lorsqu’il évoluait pour l’équipe de baseball. ’’Maurice Filion, qui a déjà été mon entraîneur au hockey, a mis en doute une de mes décisions au hockey lors d’un match impliquant les Nordiques.

 

Il m’a demandé à son banc, lorsque je suis arrivé, il m’a dit en anglais devant ses joueurs pour qu’ils comprennent bien ’’Change your occupation’’, change de job’’, de relater Ron en riant de bon coeur. Il a aussi parlé du regretté Denis Brodeur alors qu’il était photographe au Journal de Montréal. ’’Denis devait couvrir quatre événements le même soir. Lorsqu’il venait à nos matchs de baseball, il me disait même si tu frappe un double, tu t’arrête au premier, tu prends un certain écart ,puis tu plonge tête première au premier dans la poussière. Cela va me faire une belle photo d’action. Puis ,il repartait sur un autre reportage’’ de se souvenir Ron avec nostalgie.



HOMMAGE À BUTCH BOUCHARD

Un homme de grande classe, Ron a remis un chandail autographié à son hôte Martin Pigeon des Braves D’Ahutsic qui a bien fait les choses comme maître de cérémonie. Un chandail qui a beaucoup de signification pour Ron Fournier. On sait que Ron a fait cavale pendant plusieurs années à la radio pour que le chandail numéro 3 de Butch Bouchard soit enfin retiré par le club de hockey Canadien. ’’Le fils de Butch, Jean Bouchard, m’a beaucoup aidé.

Je connais Ron Fournier depuis déjà plusieurs années, il est un des gars que je respecte le plus dans la business, il est comme le bon vin. Avec son allure, son humour, il me fait de plus en plus penser à un autre grand personnage Yvon Deschamps. En somme, Ron a été dans le sport au Québec à la radio, ce que Yvon Deschamps fut dans l’humour. Un être très attachant. Toujours un immense plaisir de renouer avec Ron. Byeeeeeeeeeeee mon Ron et à la prochaine!
ok