Mardi, 2 février 2016

TOM LAPOINTE DANS LA PEAU DE BERGEVIN

P.K. Subban aurait le C sur son chandail et Sidney Crosby serait à Montréal.

Même s'il fait la navette depuis plusieurs années entre Montréal, Paris et Los Angeles pour son "game show", Tom Lapointe suit les Canadiens au quotidien. Il a lui aussi les solutions pour relancer le tricolore.

 
« Marc Bergevin n'a pas le choix, il doit faire une grosse transaction pour faire l'acquisition de choix de repêchage, et sacrifier les Galchenyuk, Beaulieu, Plekanec ou Markov. Ou pourquoi ne pas tâter le pouls du côté des Pingouins de Pittsburgh pour Sidney Crosby? On raconte que la relation entre lui et Mario Lemieux n'est pas au beau fixe. Et souvenez-vous: Wayne Gretzky a déjà été échangé, donc tout est possible. Bergevin a voulu rebâtir l'équipe sur des bases qui n'étaient pas solide. Bergevin doit faire comprendre aux partisans que c'est la solution.

Les Canadiens c'est un club moyen, une équipe vulnérable, sans Carey Price. Et parlant de Price, force est d'admettre que c'est un athlète de porcelaine. D'autre part, ce fut une erreur de la part des Canadiens de nommer Max Pacioretty comme capitaine. Il est trop conservateur. C'est P.K. Subban qui aurait mérité le C sur son chandail. Dans un premier temps, c'eut été un stunt publicitaire extraordinaire de nommer P.K. comme capitaine. Il serait devenu le premier Noir dans l'histoire de la LNH à devenir capitaine de son équipe. De plus, cela aurait créé une révolution chez les Canadiens.



Plusieurs joueurs auraient suivi P.K. Et ce n'est pas une solution de congédier Michel Therrien. Le nom de Guy Boucher revient souvent dans les conversations, mais pourquoi le Lightning l'a laissé partir... ».



UNE NOTE DE 75% POUR MARC BERGEVIN: LA FIBRE QUÉBÉCOISE UNE PRIORITÉ

Tom Lapointe donne une note de passage de 75% à Marc Bergevin, depuis sa venue comme DG des Canadiens. « Il faut prendre en considération qu'il a hérité d'une équipe sur le cul. C'est un héritage empoisonné. Bergevin est un DG moderne, mais il n'est pas assez ferme. Il est un peu trop complaisant. Par ailleurs, Bergevin aurait dû bouger à la mi-décembre. Il s'est placé dans une position vulnérable pour transiger. Il faut aussi plus de joueurs francophones au sein des Canadiens.



Bergevin doit faire le plein de Québécois avant que les Nordiques arrivent dans le décor », de conclure Tom Lapointe qui lui, contrairement à certains, mérite amplement sa place au temple de la renommée du hockey, pour avoir notamment été l'instigateur d'une pétition pour que la ligue nomme un trophée en hommage à Maurice Richard. Toujours un plaisir de renouer avec Tom Lapointe, qui va s'établir en permanence à Los Angeles, la ville des anges, à compter de février.



LES CANADIENS N'ONT PLUS D'IDENTITÉ

Les Canadiens ont-ils encore une identité? Il est permis de se poser la question. On ne compte qu'un seul francophone au sein de l'édition 2016 du tricolore, et deux anglos québécois qui s'expriment dans un bon français, Mitchell et Barberio. Un non-sens. Huit joueurs viennent d'Europe et des États-Unis, une douzaine du Canada anglais. Tom Lapointe mentionnait avec raison que le CH doit vite faire le plein de Québécois. La dernière fois que les Canadiens ont gagné la Coupe Stanley, il y avait, faut-il le rappeler, 13 Québécois au sein de l'équipe. Les joueurs entendaient les partisans, ils vivaient ici, au Québec.



Maintenant, aussitôt la saison terminée, ils quittent le Québec en courant, hormis certains comme P.K. Subban, très présent dans la communauté. Il me semble que les joueurs devraient avoir un peu plus de fierté. À la télé, l'autre soir, comme plusieurs d'entre vous, j'ai vu les installations des Canadiens, le vestiaire, le lounge, le gymnase; je n'en revenais tout simplement pas. Rien à voir avec les vestiaires dans les années 60 et 70; la grande classe. Et les grands noms sur le mur. Il me semble que cela devrait être suffisant pour motiver les joueurs.



« Nos bras meurtris vous tendent le flambeau ». Ils n’en ont visiblement rien à cirer, semble-t-il. Au moins, si les Canadiens perdaient en donnant un bon spectacle, de façon honorable. La fierté a pris le bord. Serait-ce le déclin de l'empire des Canadiens... C'est inquiétant. Les restos-bars vont en subir les conséquences, les scalpers aussi, mais les joueurs vont toucher leur plein salaire. Mon petit doigt me dit qu'il va y avoir un moyen ménage du printemps cette année.



FRANÇOIS ROUSSEAU, UN AMANT DE LA BALLE

François Rousseau a joué son baseball junior avec les Bisons de St-Eustache, pour ensuite jouer professionnel avec les Lumberjacks d'Adirondack, dans la North League, devenue la ligue Can Am. François est un autre amateur de baseball qui souhaite le retour des Expos. Il a eu la chance de côtoyer notamment Alex Anthopoulos, ex-directeur-général des Blue Jays de Toronto, Vladimir Guerrero, Javier Vasquez, Julio Franco, Jose Canseco, Joey Eischen, Les Lancaster, et Hensley Mulens (maintenant instructeur des frappeurs chez les Giants de San Francisco).



Depuis peu de temps, François, un résident de St-Hippolyte, a démarré son entreprise avec Zija International, une entreprise à paliers multiples qui fabrique des produits à base de Moringa. Plusieurs athlètes utilisent ce produit tout à fait naturel. Vous pouvez le joindre au 514 867-3401, il va vous donner de l'énergie pour passer les derniers mois d'hiver.


François Rousseau en compagnie de Denis Coderre

LES PANTHERS HAUT LA MAIN

J'ai tranché, et je favorise les Panthers de la Caroline pour remporter le 50e Super Bowl le 7 février prochain à San Francisco, par 14 points. Je sais que les Broncos ont une défensive redoutable, mais je sais aussi qu'à  6' 5"  et 240 lbs, le quart Cam Newton ne sera pas facile à renverser. C'est l'année des Panthers, ils n'ont subi qu'une seule défaite cette année, incluant bien sûr les séries d'après-saison.



Et les Panthers ont un Québécois au sein de leur formation, David Foucault. Ce sera l'attaque contre la défense. Go Panthers go.... Je respecte Peyton Manning, mais pour tout vous dire, je n'aime pas son style. J'espère juste que nous aurons un match excitant.



SPORT ORGANISÉ: À QUEL SAINT SE VOUER?
ok