Vendredi, 1 avril 2011

LE PLATEAU-MONT-ROYAL : AUCUNE LOGIQUE

par

Tous les citoyens de Plateau-Mont-Royal, à l’exception des élus municipaux, devraient recevoir une médaille de la bravoure. Pourquoi? Pour avoir survécu à cet hiver misérable en termes de services municipaux.

 

Imaginez l’ironie quand, au mois de mars, même les cols bleus ont pris parti en faveur de la grogne des citoyens en dénonçant la nouvelle politique de déneigement des rues du Plateau-Mont-Royal. Et qu’est-ce que le maire du Plateau,  Luc Ferrandez, répond à ses concitoyens : « Les gens vont s'habituer à pelleter plus », pouvait-on lire le 8 mars dernier dans un article du Journal de Montréal. Ok pour pelleter et se mettre en forme : mais où déposer la neige? Dans les rues, sur les trottoirs ou pelleter sur le voisin.

Dans certaines rues de l’arrondissement, les camions de déneigement ont eu la bonne idée de former des bancs de neige.  Bravo! Une belle façon de réduire les places de stationnement et l’accessibilité au trottoir. Quand il faut sortir les raquettes pour aller acheter un litre de lait au dépanneur, plusieurs jours après une tempête, est-ce du progrès environnemental et/ou un signe de saine gestion?  Le chiffre à retenir : plus ou moins 300 000 $. C’est l’évaluation faite des économies de l’hiver 2010-2011 annoncé par le maire de l’arrondissement via le blogue de Plateau-Mont-Royal mon milieu de vie, le 24 mars dernier.

Tout ça pour ça, Monsieur le maire?  On est loin des économies de 1,5 M$ par année annoncées lors de la promotion de cette nouvelle politique n'enlevant pas la neige lorsqu'il tombe moins de 15 cm et en interrompant les opérations de chargement de la neige les fins de semaine.  Attention, citoyens du Plateau-Mont-Royal : les misères de l’hiver ne sont pas finies. Dans un grand geste de solidarité envers ses concitoyens, l’administration municipale avise qu’elle instaurera, dès le 4 avril, une signalisation temporaire de restriction de stationnement, allant de cinq à douze heures, pour procéder au grand nettoyage du printemps.

L’idée : « les équipes d'entretien pourront faire disparaître les saletés et les détritus accumulés dans les rues et sur les trottoirs au cours de l'hiver, sans avoir à interrompre ni à reporter les activités de propreté », peut-on lire dans le communiqué de presse. Non mais où est la logique? Les accumulations de neige de l’hiver étaient dues à quoi? À l’interruption de services et au report d’activités de déneigement.

Les opinions exprimées sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de lametropole.com

I’ve been surfing online more than three hours today, yet I never found any interesting article like yours. It’s pretty worth enough for me. In my opinion, if all webmasters and bloggers made good content as you did, the web will be a lot more useful than ever before. เว็บพนันออนไลน์


sas - 8 octobre 2021
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok