Mercredi, 12 mars 2014

LE 7 AVRIL RESTEZ CHEZ VOUS

par

Vous vous sentez impuissants devant ces partis politiques qui ne rêvent que du pouvoir et qui vous ignorent une fois en place? C’est simple. Votre meilleur boycott est de ne pas bouger de votre fauteuil le jour du scrutin. Les partis ne vont pas la trouver drôle.

 
Vous ne le saviez peut-être pas, mais vous avez un sacré pouvoir, mes chers amis. C’est que pour la première fois cette année, le Directeur général des élections du Québec allouait aux partis un budget au prorata des votants de la dernière campagne électorale. L’idée étant que les partis soient moins tentés d’aller chercher du financement là où il ne faut pas. Donc je fais la déduction suivante. Si par votre ras-le-bol vous demeurez massivement à la maison, qu’en sera-t-il du budget de la prochaine campagne?

Presque des pinottes. Ensuite, oui c’est bien beau le fait que le geste de voter est l’expression la plus chère de la démocratie et qu’on se bat ailleurs pour l’obtenir ce droit de vote. Tout le monde est pour la vertu. Mais dans la réalité la démocratie est mince comme ça, parce que tu auras beau hurler, le parti au pouvoir connais très bien le slogan « Les chiens aboient et la caravane passe ».

COMME AU CIRQUE

La semaine passée je suis allé voir le film Quai d’Orsay qui prend l’affiche vendredi au cinéma Ex-Centris et qui nous montre les coulisses du ministère français des Affaires étrangères avec Thierry Lhermitte dans le rôle du ministre. Un psychorigide désopilant qui met tout le monde sur les nerfs. Je vous préviens, si vous avez le quotient pour apprécier Mike Ward, oubliez ça, parce que Quai d’Orsay c’est du caviar pour les méninges. Pour vous donner une idée du ton du film, il y a un conseiller du ministère qui chantonne « Les nuits d’une demoiselle » de Colette Renard. La chanson cochonne par excellence mais si votre connaissance musicale se limite à « J’ai un amour qui ne veux pas mourir » vous allez vous ennuyer ferme.



POURQUOI JE VOUS RACONTE ÇA?


Pourquoi je vous raconte ça? C’est que pendant que j’attendais qu’on nous fasse entrer dans la salle, il y avait un monsieur fonctionnaire au ministère québécois de l’Immigration, qui me donnait sa définition de la politique. « C’est comme au cirque, il y a des candidats qui sont féroces comme des tigres, d’autres équilibristes, et des bouffons. Et puis il y a nous qui applaudissons dans le public ». J’ai aimé l’analogie. Sauf que moi, tout come vous sans doute, je suis tanné d’être le spectateur de ces carriéristes qui vivent à nos dépens.

Ce que je regarde surtout c’est la hausse des factures partout. Et nos candidats sont encore à débattre du pour et du contre de la souveraineté. On s’en fout du pays à naître. Commençons par vivre décemment. Il y a une misère qu’on ne veut pas voir. En passant, écoeuré comme vous le savez par le service minable à la clientèle de chez Bell, je suis passé chez Vidéotron. Il y a un installateur de cette dernière qui a confié à quel point les intérieurs de beaucoup de maisons qu’il visite font peine à voir, avec des appartements crasseux et une misère évidente.

Et pas que des cas isolés, au contraire, très nombreux. Alors ça, dans la campagne électorale, on n’en parle pas. On veut votre vote puis après débarrassez-nous du décor. La récente hausse des tarifs d’Hydro-Québec est la coupe qui a fait déborder le vase. Puis tout augmente dans les opérations courantes des ministères.

C’est peut-être amusant la comparaison avec le cirque, mais moi des bouffons, j’en ai trop vus. Et je vous invite à ne pas sortir de la maison ce 7 avril. Commandez-vous du chinois ou un poulet de chez St-Hubert et grignotez en regardant les nonos qui croient encore que leur vote change quelque chose. Vous ne faites que changer de casting. On vous étranglera ensuite en guise de remerciement.

LES OPINIONS EXPRIMÉES SONT CELLES DE L’AUTEUR ET NE REFLÈTENT PAS NÉCESSAIREMENT CELLES DU PORTAIL DU GRAND MONTRÉAL LAMETROPOLE.COM

GAGNER UNE ÉLECTION EN RESTANT CHEZ SOI
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok