Vendredi, 26 août 2016

FAÇONS DE S’EXPRIMER

Pourquoi demande-t-on à nos dirigeants de nous donner leur parole d’honneur alors qu’ils ne respectent pas leurs engagements en maintes occasions et alors que la liste de leurs promesses non réalisées serait trop longue à énumérer?

Il est surprenant de constater les différentes significations que l’on peut donner aux mots. Ce malade qui se questionne à savoir si on lui offre des bananes pour le mettre au régime ou bien parce qu’il est laid et s’est déjà fait dire qu’il a l’air d’un singe.

 


Il y a quelques décennies, le produit Old Dutch était un récurant. Maintenant, c’est une marque de croustilles très répandue. Doit-on comprendre qu’avec le sel incorporé au produit, ces croustilles peuvent encore servir comme récurant pour nos boyaux… intestinaux?


Dans les hôpitaux, du bouillon de poulet ressemble plus à de la sueur de poulet tellement le poulet, quand il est présent, baigne dans un jus très dilué. Cela explique probablement que personne n’a refusé de quitter l’hôpital en prétextant qu’il aimait la nourriture qu’on y sert.

Dans le domaine de la nourriture, le fromage suscite des images parfois dégradantes. Surtout lorsque l’on traite quelqu’un de grosse pâte molle ou qu’on lui fait remarquer qu’il a une mémoire qui a des trous comme un gruyère. Ce n’est pas très louangeur pour un produit dispendieux préparé avec minutie.



Dans le domaine des insultes, traiter un homme portant un turban de « maudit fakir », c’est une façon d’enfoncer le clou pour mettre fin à une conversation « épineuse ».

Plusieurs contestent le port du burkini, mais ont-ils réalisé que c’est tout à fait approprié dans la société d’aujourd’hui alors que tout le monde est pressé? C’est une façon de faire le lavage tout en se rafraichissant.

Lorsqu’une personne a un sourire crispé, on peut dire qu’elle a un sourire de police montée, c’est-à-dire qu’elle semble avoir les lèvres GRC.

Certaines couleurs sont difficiles à distinguer. Un exemple révélateur, jaune ou vert, lorsqu’il est plus précis de référer à du jus dans la couche de bébé.

Le gris pour sa part, prend une signification différente si on l’utilise pour identifier une zone grise, pas claire ou bien la matière grise, pas assez présente chez certaines personnes.



Selon un vieux dicton, les Québécois francophones étaient « nés pour un petit pain ». Or, ceci prend une tout autre signification maintenant avec la multiplication des sortes de pain. Les petits pains sont souvent plus dispendieux qu’un gros pain de fesse.

Pourquoi faire référence aux tissus pour décrire les états d’âme? Il est « au coton », elle est « douce comme une soie ». Ne sois pas rude, serge. Sois polie-Esther. Pourquoi elle flane-elle? Eh, laine, tu m’emballes. Tout cela ressemble à un tissu de ment-songe.

Qui pourrait préciser quelle marque de savon est utilisée pour un lavage de cerveau? À l’époque, Amway faisait ce travail.

Lorsque l’on parle du transport des matières dangereuses, on parle d’un possible « train d’enfer » et chaque fois, cela ne va pas « bon train ». Parlez-en aux Méganticois.



Du côté du transport des passagers, les employés de train et de métro menacent trop souvent d’aller en grève. Pourtant, ce n’est pas sur le trajet de leurs moyens de transport. À moins que le litige porte sur une question de « plage » horaire.

En vieillissant, on voit partir nos amis et nos connaissances de notre âge. C’est l’occasion de constater que notre vie est peuplée de morts.

Force est de constater que dormir ensemble pour un couple est une façon d’économiser les espaces utilisés tout en limitant les possibilités de s’étirer pour bénéficier d’un sommeil réparateur. De plus, cette promiscuité multiplie les risques d’incommoder l’autre en bougeant, en toussant ou en pétant. Et cela oblige à faire des concessions, comme de cesser de lire, d’écouter de la musique ou la télévision au lit et d’éteindre la lumière parce que l’autre s’endort. Alors que dormir séparément multiplie les plaisirs de se retrouver ensemble au lit pour passer à l’acte.



Pourquoi demande-t-on à nos dirigeants de nous donner leur parole d’honneur alors qu’ils ne respectent pas leurs engagements en maintes occasions et alors que la liste de leurs promesses non réalisées serait trop longue à énumérer?

Comme le disait un sage, c’est probablement la preuve que Dieu a le sens de l’humour. Il a créé les hommes et il les laisse faire de la politique.

LES JOUEURNALISTES, EST-CE NÉCESSAIRE?
Enregistrer
ok