Mercredi, 7 août 2013

340 000$ POUR UN HAMBURGER!

par
Mark Post, scientifique néerlandais de l’université de Maastricht

Vous avez probablement entendu parler de cette nouvelle, nous pourrons bientôt faire pousser notre boeuf dans notre cuisine, soit dans 10 à 20 ans.

 

Le Parisien écrit, dans son édition du 5 août 2013 : « Une Autrichienne "chercheuse en tendances culinaires" et l’auteur américain d’un livre sur "les goûts de demain", ont ainsi eu l’honneur d’être les premiers à manger, en public, un steak créé de toutes pièces en laboratoire, cuisiné sous leurs yeux par son créateur, un scientifique néerlandais de l’université de Maastricht, Mark Post. »



Je suis vraiment excité par cette nouvelle, qui me semble être emplie de promesses? Tout d’abord, la plupart des gens sont conscients que l’une des  sources importantes des effets de serre est due à la production bovine. Alors imaginez si l’on peut faire pousser notre viande directement à la maison. En quelques semaines, l’impact positif sur l’environnement serait incontestablement ahurissant. De plus, le cholestérol fait des ravages et on sait que la viande en est une bonne source!

Mais qu’adviendrait-il de toute la commercialisation de la viande, que ce soit de l’élevage, au steak en tablette, pris dans le comptoir du super marché? Nous qui connaissons tous la mafia de l’UPA ici au Québec et l’emprise qu’elle a sur tout ce qui est agroalimentaire, qui a bien entendu son équivalent un peu partout dans le monde. Jamais ces mafias légales ne se laisseront détrôner. Même pas pour le bien de l’humanité!



Il est fort à parier que cette découverte extraordinaire sera rachetée par des intérêts de l’élevage bovin et tombera dans l’oubli. Bien que cette avancée technologique soit un grand pas pour l’humanité, elle est désastreuse sur le plan économique. Imaginez toutes les industries qui sont mises en cause : les pesticides, les semences, les fermiers, les abattoirs, les usines de transformation, les compagnies utilisant les sous-produits de la viande comme le maquillage, les compagnies de transport, tout un département qui disparaîtrait dans les supermarchés avec la main-d’œuvre, etc. Penser que tous ces secteurs d’activité vont perdre une partie de leurs revenus sans réagir tiens de la pensée magique. On n’a qu’à se souvenir de Monsanto, qui dicte les lois aux États-Unis à son avantage!

Malheureusement, je ne crois pas que le  "Frankenburger" ait de l’avenir. Tant que nous serons dans un système capitaliste qui régit notre mode de vie, nous continuerons à détruire notre environnement afin de nous enrichir. Lorsque l’extinction de la race humaine sera pratiquement inévitable, alors nous commencerons à mettre de l’avant ces avancés technologiques et même à ce moment, les seuls qui pourront conserver une qualité de vie descente seront le 1% qui possèdent déjà 99% des richesses mondiales.



LES OPINIONS EXPRIMÉES SONT CELLES DE L’AUTEUR ET NE REFLÈTENT PAS NÉCESSAIREMENT CELLES DU PORTAIL DU GRAND MONTRÉAL LaMetropole.com

LA SOCIÉTÉ MAGIQUE FUTUR

CES FEMMES, VOLEUSES DE PAUVRES!
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok