Vendredi, 3 juin 2011

WILLIAM ET KATE : PAS LES BIENVENUS

Amir Khadir a dit tout haut ce que la majorité des Québécois pense tout bas. Le système monarchique coûte cher aux citoyens. Il n’a plus sa place depuis longtemps.

 

Inutile, dépassé et symbole du pouvoir colonial britannique, le Québec n’a pas à accueillir ces représentants pour rappeler leur conquête de 1759 qui a changé le cours des événements de l’Amérique. Khadir a qualifié le système monarchique de « parasitaire ». C’est un qualificatif dur, mais qui prend tout son sens. Surtout en période de compression budgétaire. Les gouvernements ne cessent de répéter qu’il faut couper dans les dépenses et que les contribuables doivent faire un effort supplémentaire. Quelle hypocrisie!

On accueille à bras ouverts un couple princier sans regarder les dépenses. C’est le bar ouvert. La ministre des Relations internationales, Monique Gagnon-Tremblay, a déclaré à l’Assemblée nationale qu’elle ne savait même pas encore combien il en coûterait à l’État québécois. J’appelle ça non seulement une très mauvaise gestion, mais de l’irresponsabilité. Quand il s’agit de construire des projets publics, des ponts, des routes, des édifices, les coûts sont connus à l’avance.

Pourquoi les élus prennent-ils le temps d’aller en commission parlementaire pour le projet de l’amphithéâtre de Québec, mais que l’octroi de fonds publics pour la visite princière ne fait pas l’objet d’une attention aussi rigoureuse? Quand Buckingham Palace décide de rendre une visite dans son pays colonisé, nos élus baissent la tête. C’est clair : ils acceptent de jouer le jeu. Mais en âme et conscience, je ne suis pas certain que la majorité soit fière de cette visite. Personne n’ose le dire haut et fort. La diplomatie oblige.

Je connais personnellement un Britannique qui est au Québec depuis maintenant deux ans. Il s’intègre parfaitement à la société d’ici. De débutant qu’il était en français à son arrivée, il peut à présent maintenir une conversation en français. Il comprend très bien la situation politique au Québec et affiche son profond désaccord à l’endroit du système monarchique. À son avis, il y a longtemps que cela aurait dû être aboli. Même que des milliers de Britanniques voudraient voir disparaître ce système désuet, surtout lorsque le chômage atteint les 7,8 % dans son pays d’origine.

Qu’on se comprenne bien. Les Québécois n’en veulent pas du tout au couple comme tel. Si William et Kate venaient au Québec à titre personnel, ils seraient accueillis chaleureusement et feraient parler d’eux tout autant. Sur ce point, je suis également d’accord avec les propos d’Amir Khadir. Alors, qui osera parmi les élus politiques, un jour, mettre ses culottes et dire haut et fort que le Québec n’accepte plus les visites royales et princières? Le système monarchique doit comprendre qu’il vit aux crochets de la société et que les contribuables n’ont plus les moyens de l’entretenir. Du rêve, il faut passer à la réalité économique et historique de tous les jours.

Alors, s’agit-il d’un conte de fée pour bien des femmes? En tout cas, pour certaines, c’est l’évidence même. La seule retombée positive de ce voyage repose sur l’industrie touristique. Le couple princier sera à Ottawa du 30 juin au 2 juillet, à Montréal le 2 juillet et à Québec le 3 juillet. Les deux tourtereaux seront ensuite dans l’Ouest canadien jusqu’au 8 juillet, avant de repartir vers l’Angleterre.

LE COUPLE ROYAL À MONTRÉAL...

ICI AUSSI ON FÊTE KATE ET WILLIAM

LA FAMILLE  ROYALE  DES VOYOUS

Cet article est classé sous :Prince William Kate Middleton
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok